La diaspora a transféré 2 Mrds usd en Algérie

Les migrants d’origine algérienne installés à travers le monde ont envoyé, en 2016, 2,46 milliards de dollars à leur famille.transfert-d-argent_861389_679x417

C’est en effet ce qu’a révélé le Fonds international de développement agricole (FIDA) dans son dernier rapport publié mercredi. Ce niveau demeure très faible en comparaison avec l’Egypte, du haut de ses 19,7 milliards de dollars, suivi du Liban (7,2 milliards), du Maroc (6,4 milliards) et de la Jordanie (3,8 milliards). A noter que la Banque mondiale (BM) avait révélé que les transferts de fonds de la diaspora algérienne établie à l’étranger vers le pays d’origine se sont chiffrés à 2 milliards de dollars durant l’année 2015.

Le même rapport souligne qu’en dix ans, le taux de flux des envois d’argent a baissé de 3,5%. Aujourd’hui, les envois de fonds de la diaspora algérienne représentent 1,2% du PIB national. Le rapport souligne que la même moyenne d’envoi de fonds par les algériens depuis 2007 n’a jamais dépassé le montant de 2 milliards de dollars.

Au cours des dix dernières années, les flux de transferts d’argent ont augmenté à un rythme annuel de 4,2% en moyenne, passant de 296 milliards de dollars, en 2007, à 445 milliards, en 2016. Cent pays reçoivent chaque année plus de 100 millions de dollars sous forme de transferts d’argent. L’organisation onusienne estime que 6 500 milliards de dollars sous forme de transferts d’argent devraient être envoyés vers les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire entre 2015 et 2030.

Les dix principaux pays d’envoi représentent près de la moitié des flux annuels, au premier rang desquels les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et la Fédération de Russie. Quatre-vingts pour cent des transferts d’argent sont envoyés vers 23 pays, au premier rang desquels la Chine, l’Inde et les Philippines.

Intitulé «Travailleurs migrants et transferts d’argent : Vers la réalisation des objectifs de développement durable, une famille à la fois », l’étude souligne qu’à l’échelle du globe, plus de 200 millions de travailleurs migrants subviennent aujourd’hui aux besoins de près de 800 millions de membres de leurs familles. Selon les prévisions, en 2017, une personne sur sept dans le monde participera, comme expéditrice ou comme bénéficiaire, à des transferts d’argent dépassant 450 milliards de dollars. Le total estimé des revenus des travailleurs migrants représente 3 000 milliards de dollars par an, dont environ 85% restent dans les pays hôtes. Les sommes que les migrants envoient vers leur pays d’origine représentent en moyenne moins de 1% du PIB de leur pays hôte.

lire l’article dans sa source

Météo
Nos partenaires
Nos partenaires
Archives