Les citoyens rappellent ses engagements au wali

Ils ont décidé de sortir de leur mutisme, hier, après une longue attente Les habitants de Bouzeguène soulignent que leur village compte plus de 4000 habitants et 80% des édifices étatiques du chef-lieu ont été édifiés sur leurs terrains.b_1_q_0_p_0

Les citoyens de la région de Bouzeguène, sise à 60 kilomètres au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, ont saisi hier, le premier magistrat de la wilaya, Mohamed Bouderbali, au sujet de la non-prise en charge et d’absence de concrétisation des engagements pris lors de la réunion qui s’est tenue le 19 septembre 2016.La réunion dont il est question avait été sanctionnée par un procès-verbal, rappelle le comité de village de Bouzeguène. C’est suite à des actions de protestation consistant en la fermeture des sièges de la mairie et de la daïra que le wali a présidé une rencontre avec le comité de village pour trouver des solutions aux problèmes soulevés.Les citoyens de Bouzeguène ont décidé de sortir de leur mutisme, hier, après une longue attente et après avoir constaté «l’absence d’une bonne volonté de la part des autorités locales pour le respect de leurs engagements». Les concernés parlent d’opacité ayant caractérisé la gestion du programme d’amélioration urbaine «dont une partie concerne notre village qui constitue en réalité la moitié du chef-lieu». S’adressant au wali, les citoyens de Bouzeguène soulignent: «Après une longue attente, sans résultat, nous saisissons cette occasion pour vous interpeller et solliciter votre intervention en urgence afin de nous rétablir dans nos droits et mettre fin à notre attente qui n’a que trop duré, depuis 2010».Les habitants de Bouzeguène soulignent que leur village compte plus de 4000 habitants et 80% des édifices étatiques du chef-lieu ont été édifiés sur leurs terrains «et sans indemnisations». «Pour vous prouver notre engagement et le dévouement de la population, nous avons accepté le déversement des rejets d’assainissement de 10 villages traversant le milieu de notre localité. En plus de ces concessions, notre village est en train de consentir des efforts considérables en matière de réalisation des projets et ce, grâce à la contribution des citoyens», précise en outre le comité de village.Ainsi, c’est grâce à l’apport financier des citoyens qu’il a été procédé récemment à l’aménagement de deux cimetières pour un montant de 8000.000 DA et à la réalisation d’une décharge pour un montant de plus de 5000.000 DA. Avec l’argent des citoyens aussi, les routes de Bouzeguène très dégradées, suite aux travaux de gaz, ont été retapées avec un montant de 15.000.000 DA.Le comité du village de Bouzeguène souligne à l’adresse du wali: «A la lecture des points énumérés, vous allez déduire de fait la charge qui pèse sur le citoyen du village et le sens de responsabilité de nos concitoyens. C’est pourquoi, nous espérons votre intervention en urgence pour rétablir la confiance de votre administration vis-à-vis de nos administrés et ce, par la concrétisation des engagements pris et l’aboutissement des programmes inscrits». Ce que revendique donc le comité de village de Bouzeguène c’est le démarrage des travaux programmés dans le cadre de l’amélioration urbaine avec le dallage et le revêtement des routes.Les citoyens exigent aussi l’inscription immédiate de l’opération d’extension de l’assainissement du village et la prolongation des rejets des villages de la commune ainsi que l’inscription d’une cantine scolaire compte tenu du fait que l’école de Bouzeguène est l’unique n’en disposant pas au niveau de la commune. La dernière revendication dont le comité de village exige la prise en charge est le démarrage des travaux de sablage de la piste menant au stade et à la décharge.

Météo
Nos partenaires
Nos partenaires
Archives