Taleb Rabah et Hocine Ouali, symboles de la Kabylie


Karim Fergani
Deux grandes voix de la chanson se sont éteinte presque simultanément l’une a Paris , l’autre a Tizi -Ouzou, sur les réseaux sociaux, un anonyme a écrit: « Triste nouvelle mais mission accomplie pour l’un des pères de la chanson kabyle et gros héritage pour le monde de la musique « .10372221_939664159441280_4741504141565961726_n

Tandis que le Chanteur Hocine Ouali est un jeune homme unique en son genre. Il a nous prodigué une leçon sur le passage du temps et sa disparition a ému,  les gens ont pleinement pris conscience des durs moments qu’a vécus le jeune homme et des efforts qu’il a dû faire pour parvenir à son rêve, devenir chanteur.

Preuve en est la mobilisation très importante. Un autre anonyme avait déclaré ceci sur les réseaux sociaux : «Quand ces deux hommes regardent cette splendide Kabylie , leur région , leurs villages, leurs familles, ils contemplent ce à quoi ils n’auront jamais plus accès. Ça m’a rendu triste, alors, j’ai pleuré en regardant leurs photos!»

Nos condoléances aux famille et aux proches…

Radio Tiɛwinin


Météo
Nos partenaires
Nos partenaires
Archives