Record de longévité probable pour les jumelles de 104 ans, elles ont vécu 15 ans durant à Tizi-Ouzou

En pleine forme. Paulette Olivier et Simone Thiot qui sont nées le 30 janvier 1912 toutes les deux, battent peut-être un record mondial de longévité alors qu’elles viennent de célébrer dans le Loir-et-Cher, dans leur maison de retraite d’Onzain, leurs 104 ans.Paulette-Olivier-et-Simonne-Thiot-696x435

Simone et Paulette qui se prêtent de leurs pleins grés aux photos, fines lunettes, cheveux longs en queues de cheval, disent en chœur qu’elles sont très gâtées et que ça leurs faits un divertissement en montrant les fleurs offertes par les résidents de la maison de retraire à Onzain (Loir-et-Cher), Les Bois Blancs, et la municipalité pour leurs 104 ans.

Paulette Olivier et Simone Thiot, nées à Limeray (Indre-et-Loire) sous le signe de Verseau le 30 janvier 1912 à 11 heures, du charpentier Joseph Lamolie, et de son épouse couturière, Marie, sont deux sœurs jumelles. Il est difficile pour l’instant de les sacrer « jumelles les plus âgées de France », même si ce titre leur échoit probablement, faute de confirmation officielle ce qui est souvent le cas en la matière. Selon certaines personnes, elles détiennent le record mondial.

Elles sont des prématurées, nées en janvier, alors qu’elles étaient attendues en mars. On leur a donné peu de chance de survie. Elle ne pesait pas un kilo tandis que sa sœur jumelle est à peine trois livres. Elles sont restées dans la ouate pendant quatre mois. Coiffeuse durant 15 ans en Algérie, à Tizi Ouzou, puis à Paris, Paulette a perdu son mari à 36 ans. Tandis que Simone qui était couturière dans le Loir-et-Cher, ayant suivi la trace de sa mère, est devenue  veuve à l’âge de 64 ans. Les deux sœurs jumelles n’ont pas eu d’enfant.

L’origine de leur longévité hors normes selon les sœurs, dont le frère unique est mort accidentellement à l’âge de 99 ans, est sans aucun doute leur fusion. Elles ont annoncé qu’elles sont encore vivantes, car elles ont été toujours proches. Ayant leur chambre à part, elles ont gardé leur indépendance et n’ont que le couloir à traverser pour se parler et pour se voir. D’après elles, c’est désolant de voir des personnes âgées qui n’ont pas de visite et qui sont seules.

Les sœurs jumelles, Simone et Paulette regardent la télé, s’intéressent à l’actualité, apprécient la musique et lisent beaucoup. Régulièrement, Simone écrit des poèmes qu’elle garde dans un cahier. Les deux sœurs ont également expliqué que le secret est d’avoir une vie simple, pas d’alcool, pas d’excès et beaucoup de sport. « Quasi-quotidiennement, du vélo et de la gymnastique ».
http://www.funeraire-info.fr

Radio Tiɛwinin


Météo
Nos partenaires
Nos partenaires
Archives