Un centre national de parapente à Bouzeguène

Les sports aériens de plus en plus prisés en Algérie…Un projet de création d’un centre de formation en sports aériens est en cours d’élaboration pour son éventuelle réalisation au lieudit Aswel, dans la commune d’Ath Zikki, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou.sans-titre-1_2626308

L’information nous a été communiquée par le président de l’Association des sports aériens et de montagne de Bouzeguène, Alili Karim. «Le site situé à 1500 m d’altitude présente les conditions aérologiques nécessaires et une orientation très favorable à la pratique du parapente. Cela permet de voler mieux qu’en France. Nous comptons aménager une piste de décollage en tartan à Aswel, ainsi qu’une piste d’atterrissage à côté du stade du village Sahel.

Des experts internationaux et notre fédération l’ont déjà choisi comme centre national de parapente. Afin de le développer davantage, nous allons réaliser un chalet pour le matériel et une auberge. Une fiche technique a été déposée par la Fédération au niveau du ministère de la Jeunesse et des Sports», nous apprend M. Alili. L’association qui a réussi, en collaboration avec la Fédération, à organiser le premier championnat national de parapente, en mai 2016 à Bouzeguène, ambitionne de mettre le cap sur la formation en initiant une trentaine de jeunes sur trois années.

C’est dans cette optique qu’un stage de formation fédéral de moniteurs en parapente a eu lieu à Aswel. Autre projet à l’agenda de l’association, la création d’une équipe de parachutistes civils à Bouzeguène. «Un accord de partenariat a été signé avec le complexe sportif militaire. En contrepartie, nous les assisterons pour lancer une équipe de parapente militaire.» Et d’ajouter : «Malgré tous les obstacles, nous avons acquis ce centre. Des pilotes de parapente des autres wilayas viennent s’entraîner chez nous. Le site d’Aswel se prête à merveille à cette pratique sportive.

Chaque week-end, notamment durant les vacances scolaires, des gens viennent s’entraîner au biplace. A travers cette discipline, nous voulons développer le tourisme dans notre région et attirer des touristes étrangers. Les sports aériens et de montagne sont des activités liées à la nature, donc à la découverte des paysages de la région.» Malgré le blocage de l’importation du matériel et des pièces de rechange des modèles réduits d’avions suite à la promulgation de l’arrêté interministériel du 8 septembre 2015, qui a ajouté les modèles réduits d’avions à la liste du matériel sensible aéronautique, l’organisation des quelques regroupements des pilotes confirmés et un stage de formation de construction durant la saison 2016 a contribué à l’évolution du niveau de la pratique des participants, au niveau national, soit pour le pilotage, la construction et la réparation et aussi sur les échanges d’informations et de connaissances. L’Algérie compte 35 aéroclubs de para-moteurs, aéromodélisme et parapente.

Ahcène Tahraoui- lire ICI l’article dan sa source

 

 

Météo
Nos partenaires
Nos partenaires
Archives