Fermer
ActualitéBouzegueneLocales

AÏT ZIKKI (TIZI OUZOU) Des potentialités touristiques à mettre en valeur

    d-des-potentialites-touristiques-a-mettre-en-valeur-1afea

    Située  à  l’extrême  est  de  la  wilaya  de  Tizi Ouzou,  cette  région frontalière avec la wilaya de Béjaïa culmine à 1 400 m d’altitude. Un véritable paradis pour les amoureux de la montagne.

    Commune de haute montagne, connue pour son relief abrupt, ses chutes de neige et ses sports aériens et  de  montagne, la  petite  commune d’Aït Zikki pourrait faire valoir des potentialités  insoupçonnées  en matière de tourisme et, par-delà, assurer des ressources importantes pour la collectivité.

    Ne pouvant compter que sur ses maigres ressources budgétaires avec lesquelles elle ne peut se permettre d’apporter des solutions aux problèmes des citoyens, Aït Zikki recèle de nombreuses potentialités lui permettant de devenir un pôle très prisé pour le tourisme local mais également international pour engranger des ressources financières substantielles et avantageuses.

    “Indéniablement, les capacités de la commune à générer des ressources sont très importantes, mais ses capacités à attirer de nombreux touristes sont pour l’heure sous-exploitées en l’absence d’organismes spécialisés dans le tourisme et de moyens d’accueil. Pour cela, la commune doit faire appel à des professionnels du domaine du tourisme durable pour faire un état des lieux”, nous explique un retraité du secteur du tourisme.

    “Dans l’immédiat, ajoute notre interlocuteur, il faut juste, pour commencer, assurer les moyens d’accueil, notamment la construction d’une auberge pour la résidence des visiteurs et la restauration. Dans un premier temps, il faut développer les randonnées de montagne qui vont, déjà, attirer de nombreux adeptes, ensuite mettre en valeur d’autres domaines du tourisme territorial et du patrimoine qui assureront des fonds qui viendront combler le déficit des subventions de l’État.”

    La commune d’Aït Zikki est située dans une place de choix. Elle est juste à l’extrême est de la wilaya de Tizi Ouzou, juste à la limite frontalière avec la wilaya de Béjaïa, culminant à quelque 1 400 m d’altitude. Reliée par la RN 71, menant d’Azazga vers Aïn El-Hammam, Aït Zikki est également accessible via le CW 251 à partir de Bouzeguène ou le CW 9 à partir d’Illoula Oumalou.

    Avec ses paysages à couper le souffle, ses sources naturelles d’eau minérale qui coule à ciel ouvert, ses pics rocheux, ses grottes, ses circuits vertigineux, sa richesse faunistique, faite de chacals, de singes magots et autres rapaces, la commune d’Aït Zikki présente de nombreux avantages pour en faire un fer de lance du tourisme local.

    Un véritable paradis pour les amoureux de la montagne. Outre ces sites naturels, la région est fortement connue pour l’hospitalité de sa population et de ses jeunes, pouvant servir de guides pour visiter les endroits uniques en beauté que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de ses villages qui sont caractérisés par une grande originalité.

    À souligner que la commune d’Aït Zikki a été la première région à avoir accueilli le premier championnat national d’escalade en 2008, grâce au défunt Smaïl Aliane, qui a été à l’origine de la mise en valeur d’un territoire longtemps resté en jachère, notamment les sports aériens, la spéléologie, le développement du territoire animalier et floral.

    La région a été, également, le théâtre de stages internationaux d’initiation au parapente et de l’organisation de trois championnats nationaux de voltige (parapente). Par contre, la région est caractérisée par un manque béant d’infrastructures touristiques et autres installations pouvant accompagner le développement d’un réel tourisme local, générateur d’emplois et de richesse.

    Le président de l’Office du tourisme de l’Akfadou de la wilaya de Tizi Ouzou, Allili Karim, dit être en train de développer un projet ambitieux, à savoir celui de promouvoir le tourisme de montagne à Aït Zikki, comme la réalisation de chalets et d’une auberge et l’organisation de randonnées pédestres sur baudet.

    L’office du tourisme qu’il gère est d’ailleurs sur un projet d’achat de dix baudets avec matériel. Le projet prévoit aussi la création d’un espace familial, la mise en place de forêts récréatives, la réalisation d’un manège, le balisage des circuits pour randonnées et la préservation des gîtes ruraux. Un projet qui attend d’être accompagné par les autorités.
    KAMEL NATH OUKAC-liberté Algérie

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction