Fermer
ActualitéBouzeguene

Aït Azouane (Bouzeguène) Les sièges de la daïra et de l’APC fermés par les habitants

    72473664_10212097776318786_6787879667375276032_o

    Les habitants du village Aït Azouane (commune de Bouzeguène) sont revenus, avant-hier dimanche, à la charge pour bloquer les sièges de la daïra et de l’APC à l’effet de protester contre la non-tenue des promesses des autorités locales qui, selon les villageois, “ont failli à leurs engagements”.

    À travers leur action, ces villageois revendiquent la prise en charge de la route du village qui est devenue, soutiennent-ils, une piste rocailleuse des plus impraticables alors que les autorités leur avaient promis, en vain, de la bitumer en 2019. Selon un document officiel datant de 2019, signé par le chef de daïra et affiché devant le portail de l’institution, on relève : “La route a fait l’objet d’une décision d’attribution provisoire par le comité des marchés de la wilaya de Tizi Ouzou.” Aujourd’hui, plus d’une année après, cette promesse est restée lettre morte. Ce qui a soulevé la colère des villageois qui réclament désormais du concret. Selon un membre du comité du village, “le projet a été attribué en 2019 à l’entreprise Bâti étanche, mais cette dernière n’a jamais entamé les travaux à ce jour”.

    La route en question date de l’époque coloniale. Elle a été réalisée manuellement par les villageois sous la menace l’armée française. Longue d’environ 700 m, la route a fait l’objet, en 2000, d’une réfection dérisoire par badigeonnage en goudron et a été recouverte de gravier. La route a vite fait de retrouver son état initial juste après les premières pluies. Les villageois semblaient, en tout cas, déterminés à maintenir leur action jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

    Source K. N. OUKACI – liberté-Algérie.com. Photo Kamel Kaci

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction