Fermer

Aït Zikki : Le chantier du gaz de nouveau bloqué

no thumb

La population de la commune d’Aït Zikki, dans la daïra de Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, se prépare à passer un hiver de plus sans gaz naturel.574785_411763962180968_1655908191_n

Depuis début 2015, des oppositions de citoyens ont retardé les travaux d’acheminement du gaz. Le comité du village de Taourirt nous a fait part de sa grande disponibilité à laisser passer la conduite de transport du gaz, à condition de contourner la source d’eau qui alimente le village et qui constitue pour les habitants leur source de vie. «Nous ne savons pas ce qui pourrait se passer avec le passage des engins au-dessus de la source. Qui peut nous garantir qu’il n’y aura aucun danger de fuite d’eau en profondeur? C’est pour cela que nous prenons nos précautions pour éviter de mauvaises surprises», nous ont expliqué les membres du comité de Taourirt.

Selon nos sources, seule l’opposition au niveau du village Ahrik a été réglée par le chef de daïra. Les travaux restent bloqués, laissant place aux missions de bons offices. Il reste qu’il faudrait aussi associer l’entreprise et les techniciens qui ont élaboré les plans et dont l’avis est aussi important.

Pour les habitants de la commune d’Aït Zikki, la désillusion est grande. Les ménages s’attellent, comme à l’accoutumée, à prendre leurs dispositions pour s’approvisionner et constituer des stocks de bois de chauffage ou remplir les cuves de mazout pour faire face aux rigueurs de l’hiver prochain. Le maire d’Aït Zikki espère un dénouement rapide avec la levée de toutes les oppositions afin de permettre l’acheminement du gaz dans cette contrée au climat rigoureux. La commune d’Aït Zikki demeure, actuellement, la seule au niveau de la daïra de Bouzeguène qui ne soit pas encore alimentée en gaz naturel.

Kamel K. lire ICI l’article dans sa source

L'auteur