Fermer
51879042_551386945357029_4002852873548333056_n

Le ministre de Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, accompagné du wali de Tizi Ouzou et du P/APW, a procédé, lundi dernier, au lieudit Imoughlawene, dans la commune Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, à la pose de la première pierre d’un hôpital de 60 lits.

Ce projet, attribué à l’entreprise publique Cosider pour une autorisation de programme de plus de 178 milliards de centimes, vise à doter la région de Bouzeguène d’un établissement hospitalier de haut niveau afin de pallier le déficit de l’offre et d’alléger la pression sans cesse croissante sur les services de santé existants dans la région.

Affecté en 2017, ce projet, qui sera construit sur une superficie de 2,4 hectares pour un délai de réalisation de 30 mois, a accusé un retard considérable suite aux oppositions et à la polémique induite sur le choix du terrain. Cet hôpital contribuera, à coup sûr, à l’essor de l’offre médicale et à l’amélioration de la qualité des soins, des conditions d’accueil et de la prise en charge des patients.

Ce nouvel espace hospitalier viendra s’ajouter aux autres structures de santé de proximité existantes qui, malheureusement, ne disposent pas d’un personnel médical suffisant et sont frappées par l’inexistence de médecins spécialistes et par le manque d’équipements de pointe pour le diagnostic médical. Une fois achevé, cet hôpital évitera les longs et onéreux déplacements pour les malades et les blessés vers les hôpitaux éloignés de la région et leur fera bénéficier de prestations rapides et de soins relativement meilleurs pour différentes pathologies.

Cette structure sera dotée de 16 lits en médecine interne, 14 en chirurgie, 12 en pédiatrie et 18 en gynécologie et d’une unité de néonatalogie. L’hôpital sera doté d’un bloc opératoire et d’un autre pour les accouchements, de 2 salles pour la stérilisation et l’imagerie médicale, d’un laboratoire d’analyses médicales, d’un poste de transfusion sanguine, d’une salle de consultations et d’un service des urgences H/24.

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction