Fermer
ActualitéBouzegueneRégionales

Bouzeguène (Tizi Ouzou) La population excédée par les pénuries d’eau

    d-la-population-excedee-par-les-penuries-deau-7e5c8

    Les villageois de Bouzeguène menacent de recourir à la protestation si le problème d’alimentation en eau potable n’est pas réglé de sitôt, après un été sec.

    Face aux pénuries drastiques et récurrentes d’eau potable qui dépassent, aujourd’hui, les 40 jours, deux représentants du ministre des Ressources en eau ont rencontré, hier, les délégués de la coordination des comités de village de Bouzeguène pour débattre de la situation catastrophique qui y prévaut en matière d’alimentation en eau potable. Les délégués ont pointé du doigt tous les responsables, à tous les niveaux, tant ceux de la localité que ceux du ministère des Ressources en eau, qui n’ont pas tenu leurs promesses et qui ont tourné le dos aux angoisses de la population de Bouzeguène, estimée à quelque 40 000 âmes.

    Les délégués sont convaincus qu’après avoir arraché un important projet accordé par le ministère en 2017, celui du raccordement au barrage de Tichy-Haf (Béjaïa), la situation est demeurée exactement au niveau de la case départ, ont-ils expliqué. Le projet d’une autorisation de programme de 200 milliards de centimes a été bloqué au niveau de la commune d’Awzellaguène. Ce problème de blocage, considèrent les villageois de Bouzeguène, est une affaire qui relève du ressort exclusif de l’ANBT (Agence nationale des barrages et des transferts), donneur d’ordre et responsable du projet, et c’est à elle de trouver les solutions.

    Pour les représentants du ministère, la solution est entre les mains de cet organisme qui dépend directement du ministère des Ressources en eau. Il doit de ce fait agir vite et efficacement pour débloquer le projet et autoriser la poursuite des travaux pour l’acheminement de l’eau vers Bouzeguène, estiment-ils encore. Par ailleurs, le blocage de la mise en service de la déviation de la source de montagne d’Aderdar à Aït Zikki a été exposé lors de cette réunion. La mise en service de cette nouvelle conduite pourra bénéficier à la population de Bouzeguène, grâce à la récupération de plusieurs milliers de mètres cubes d’eau, détournés par des branchements illicites, opérés tout le long de la conduite principale.

    Sur ce, une invitation a été adressée par les représentants du ministre aux délégués des villages à venir prendre part à une réunion au siège du ministère des Ressources en eau et y exposer tous ces problèmes, mais cette invitation elle a été déclinée par les délégués, qui considèrent que le nombre de réunions auxquelles ils avaient pris part à différents niveaux (Tizi Ouzou et ministère) était énorme, sans pour autant atteindre le résultat escompté. “Aucune promesse n’a été tenue et l’eau promise n’est toujours pas arrivée, même après quatre années d’attente.

    Les réservoirs sont bien là, mais ils sont tristement vides et aujourd’hui la situation est pire qu’en 2017”, ont affirmé les délégués. La coordination des comités de village compte organiser une réunion urgente pour discuter des voies et moyens à entreprendre pour mettre fin à cette situation insupportable. À première vue, il s’agira d’une concertation pour une contestation populaire, une action radicale d’envergure dont le temps et le lieu seront discutés.

    KAMEL NATH OUKACI-liberte-algerie

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction