Fermer
ActualitéBouzeguene

Bouzeguène (Tizi Ouzou) : Le projet du nouveau pôle urbain compromis

13087766_1301252969903379_1025413634948018121_n

Deux entreprises, une chinoise et une turque, mais de droit algérien, sont depuis plusieurs jours à l’arrêt suite à l’opposition de quelques villageois dans la commune de Bouzeguène. 4500 logements de différents types sont prévus sur le site d’Imoughlawene. Les entreprises ont déboursé plus d’un milliard de centimes dans les terrassements et dans l’installation des bases de vie.

 A cet effet, le président de l’APC de Bouzeguène, Rachid Oudali, a appelé les citoyens de sa commune à une réunion d’information au centre culturel Ferrat Ramdane. Face au public, le président de l’APC a informé l’assistance que l’APC a été destinataire d’un courrier d’un groupe de villageois qui ont formulé leur opposition contre l’extension du POS 10 et l’annulation du programme des 4500 logements, toutes formules confondues.

Sur ce, le maire a tenté d’expliquer que les délimitations du POS 10 sont restées aux proportions initiales, assurant qu’il n’y a pas un millimètre de plus au plan établi par le bureau d’études. Le maire explique qu’il œuvre pour le développement de la commune, qui n’a réalisé, depuis l’indépendance, que 385 logements. Les villageois, rappelle le maire, avaient insisté sur l’obligation d’implanter l’hôpital Bouzeguène à Imoughlawene, devant ouvrir la voie à d’autres projets. Le maire a ensuite invité le responsable du bureau d’études, Aoudj Mohand Akli, en tant que partenaire du projet, à donner des explications très précises sur ce qui entoure le chantier de la nouvelle ville d’Imoughlawene.

Il conclura que le projet doit être réalisé dans sa globalité, c’est-à-dire, l’hôpital et les 4500 logements.
Il faut rappeler que deux ministres, ceux de la Santé et de l’Habitat, ont foulé le sol de Bouzeguène, où ils ont procédé successivement à la pose de la première pierre des projets d’hôpital et des 4500 logements. Deux assiettes (ou POS) y sont prévues. L’une de 53 hectares, en phase d’approbation, accueillera tout le volet habitat. Des équipements y sont projetés, un hôpital de 60 lits, un lycée, deux CEM, quatre écoles primaires, une antenne APC, une agence postale, une structure culturelle, une bibliothèque, une maison de jeunes, une sûreté urbaine, une piscine semi-olympique, une mosquée et une station urbaine.

Kamel k. elwatan

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction