Fermer
ActualitéBouzegueneLocales

Bouzeguène (Tizi Ouzou) Les habitants de Taourirt réclament leur part de développement

    d-les-habitants-de-taourirt-reclament-leur-part-de-developpement-898c8

    Les villageois de Taourirt (commune de Bouzeguène, wilaya de Tizi Ouzou) ferment, depuis mercredi dernier, les sièges de l’APC, de la daïra et de Sonelgaz pour protester contre le blocage de nombreux projets, en stand-by, depuis l’année 2017. 

    En effet, les portails des différentes institutions ont été verrouillés et une banderole a été accrochée et sur laquelle on pouvait lire : “Taourirt, village oublié.” Selon les villageois, l’objet de la fermeture a été décidé après que toutes les tentatives de déblocage de la situation ont échoué.

    Les villageois rappellent que tous les projets ont fait l’objet de soumissions par des entreprises. “L’on ignore les raisons qui sont à l’origine de cette situation de blocage qui cause, malheureusement, beaucoup de préjudices à notre village”, ont clamé les villageois.

    Les projets en attente se résument en le lancement du foyer de jeunes, l’aménagement et le bitumage de 1 200 m de piste, l’extension du réseau électrique, le forage d’un puits pour lequel un réservoir de 200 m3 a été, pourtant, réalisé mais ne servant, pour l’instant, à rien et d’autres projet tout aussi importants les uns que les autres.

    Interrogés sur la durée de cette fermeture, les villageois ont répondu, catégoriquement, qu’ils ne comptaient pas s’arrêter et que cette fermeture allait durer autant de jours qu’il faudrait jusqu’à satisfaction de toutes les revendications.

    Cependant, les villageois de Taourirt ont pu exploiter la visite du wali de Tizi Ouzou à Bouzeguène, jeudi, pour le rencontrer. Les membres du comité ont bénéficié d’une entrevue avec le premier magistrat de la wilaya. Une rencontre qui s’est déroulée au niveau de la station n°02 de Boubehir.

    Les délégués du village ont présenté leur plateforme de revendications au wali, et tous les points y figurant ont été débattus. La prise en charge de toutes les revendications a été totalement avalisée.

    Il s’agit de la prise en charge de l’aménagement et d’un financement d’un vrai terrain de football pour environ deux milliards de centimes et l’aménagement de la salle soins, le raccordement d’une cinquantaine d’habitations au réseau électrique sur la base d’un financement exceptionnel. Le choix de l’entreprise sera, d’ailleurs, opéré dès aujourd’hui, dimanche.
    KAMEL NATH OUKACI-Liberte algerie

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction