Fermer
Actualité

Chréa (Bouzeguène) : Journée de sensibilisation aux droits de l’enfant

    IMG_6163

    Une journée de sensibilisation aux droits de l’enfant a été organisée le lundi 5 juillet, dans l’après-midi, au lieudit Chréa, à la limite frontalière de la wilaya de Tizi Ouzou avec Béjaïa, à quelque 1 400 m d’altitude. Organisée par l’association féminine Thisalhiwine (Femmes d’Aït Salah), en collaboration avec la fondation Cidef (Centre international de l’enfance et de la famille), cette journée de plein air a permis de rassembler quelque 500 enfants de différents villages, regroupés autour des leurs associations respectives, Assirem Tisalhiwine d’Aït Salah, Tighri n Tmetout de Houra, Tahitust du village Ihitoussène et le comité local du Croissant-Rouge de Bouzeguène.

    Les enfants sont répartis en dix groupes mixtes sur une large plateforme de terre en gazon. Assis en cercle autour d’un jeu éducatif attractif, les enfants sont appelés à lire, à analyser chaque image choisie par l’animatrice, à découvrir le sens et à en tirer une conclusion. Le jeu incite, en effet, les enfants à réfléchir pour donner un sens à l’image, autrement dit à découvrir la loi qui régit le droit de l’enfant à vivre dans la dignité.

    Selon Saïdj Liza, l’organisatrice de cette rencontre, membre de l’association Thisalhiwine et présidente du CRA de Bouzeguène, “cette rencontre s’inscrit dans la continuité de la formation d’une durée de trois jours qui a eu lieu, dernièrement, au village Aït Salah, avec la participation d’une quinzaine d’associations de la wilaya de Tizi Ouzou, entre autres Aït Salah, Houra, Ihitoussène, Aït Ferrach, Sahel, Illoula Oumalou, Illilten, Timizart et bien d’autres”, précisant, par ailleurs, que “c’est une rencontre qui permettra aux associations de rendre effectifs les textes relatifs aux droits de l’enfant et de sensibiliser ce dernier (l’enfant) et à se protéger”.

    “Grâce à un jeu attrayant, les enfants seront amenés à s’imprégner de textes internationaux qui régissent les droits de l’enfant et de permettre à ces mêmes enfants de se défendre pour obtenir gain de cause”, a-t-elle encore expliqué. Globalement, l’objectif est de mettre à profit les textes législatifs contenus dans la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, ratifiée par l’Algérie le 19 décembre 1992.

    Cette convention comporte plusieurs textes juridiques, comme la lutte contre la pauvreté, la violence, l’exploitation infantile, la marginalisation et l’exclusion des enfants dans leur droit à l’éducation, aux soins, aux espaces de divertissement, etc. D’autres rencontres seront organisées pour la sensibilisation des enfants sur leurs droits, eux qui sont parfois victimes, dans l’anonymat total, de violence et d’atrocités.

    KAMEL KACI

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction