Fermer
ActualitéMondeRégionales

Coronavirus: la population conviée à “éviter” les déplacements à l’étranger

index_355

Le Directeur général de la Prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Dr Djamel Fourar, a recommandé, lundi à Alger, d'”éviter” les déplacements à l’étranger afin d’empêcher “l’importation” du coronavirus, mettant en garde contre le risque que celui-ci ne devienne “autochtone”.

“Le dispositif de surveillance du virus est maintenu et la crainte pour l’Algérie demeure l’importation des cas à travers les voyages à l’étranger”, a déclaré Dr Fourar, lors d’une conférence de presse, conviant, à nouveau, les citoyens à limiter leurs déplacements à la “nécessité absolue”, avant de faire savoir qu”aucun nouveau cas confirmé” ne s’est ajouté au bilan établi à 20 cas détectés à ce jour.

Tout en relevant qu'”il n’existe aucun cas autochtone” de Covid-19 en Algérie, il a rappelé que le ministère de la Santé s’attèle à “établir une enquête épidémiologique pour tous les cas importés afin d’identifier les sujets contacts, les prendre en charge et éviter que le virus ne devienne autochtone” dans le pays.

Abordant l’incident lié à la fuite d’un patient de l’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) de Boufarik (Blida), le même responsable a assuré que “ce ne sont pas les conditions d’isolement” qui ont justifié ce geste, mais “la difficulté pour une personne saine d’accepter de s’enfermer durant 14 jours et de faire l’objet d’une restriction de circulation”.

Il a ajouté que “même à l’EHS El-Kettar qui offre de meilleures conditions” de mise en quarantaine, les personnes qui s’y trouvent sous surveillance éprouvent les “mêmes difficultés à accepter leur situation”.

A ce propos, le Chef de service des maladies infectieuses à l’EHS de Boufarik, Dr Mohamed Yousfi, a relevé que ce fait “n’est pas propre à l’Algérie”, réfutant également que ce soient les conditions d’isolement qui en sont à l’origine, l’imputant plutôt à un “terrain psychologique” propice, avant d’affirmer que les personnes confinées dans cette structure sont prises en charge “dans de bonnes conditions et dans le respect de leur dignité”, depuis leur transfert à une autre unité.

Il reconnaîtra néanmoins que cet établissement, érigé en1872, est l’un des plus anciens que compte le pays, appelant les pouvoirs publics à “prendre leurs responsabilités” en dotant la population de cette ville et celle de toute la région d’une structure hospitalière “qui n’existe pas encore”.

Par ailleurs, il a tenu à souligner que “le plus important est de poursuivre l’enquête épidémiologique” autour des cas confinés, rappelant que 14 sujets ne présentant pas de symptômes de coronavirus sont en isolement dans cette unité, alors que les résultats d’analyses pour huit (08) cas suspects “sont attendus dans la journée”.

Tout en réitérant l’impératif du “respect des règles d’hygiène et d’éviter l’affolement”, Dr Yousfi a également plaidé pour “l’annulation” de tous les voyages à l’étranger qui peuvent l’être, rappelant la “proximité” de l’Algérie avec l’Europe, l’un des plus importants foyers du virus au monde, avant de rassurer quant aux chances de guérison pour 80 % des cas confirmés d’affection.

Pour sa part, le Directeur général de l’Institut Pasteur, Dr Lyes Rahal, a mis l’accent sur l’importance des “déclarations” de cas, à travers un système d’information, faisant savoir que “fort heureusement, les deux cas confirmés en provenance d’Europe ont été détectés à temps”.

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction