Fermer

Crise des déchets : oui, il y a des solutions…

    no thumb

    [show_avatar email=3 show_name=true]

    Nous revenons sur le constat accablant de la gestion du dossier des déchets et plus précisément sur le fait notoire que des membres de la société civile a travers des associations explorent avec succès des solutions innovantes a travers un système fondé sur le tri et le recyclage et ça marche !11870830_10206293006702155_1797669008364863983_n

    Le tri à la source

    De nombreux individus expriment leur ras-le-bol, notamment après l’amoncellement, dans les rues de Bouzeguène , d’Illoula Oumalou, des ordures ménagères et ce ras-le-bol est le maître mot de cette crise des déchets , «La route qui mène à notre maison est entièrement bloquée par les ordures », dit- un jeune homme » qui croit dur comme fer à un système décentralisé fondé sur le tri, le compostage (des matières organiques) et le recyclage.

    Sur un plan général, la daira subit « l’urgence », sans perspectives de gestion raisonnée, organisée et durable des déchets, la population attend depuis des années, un véritable plan de gestion des déchets qui, ce n’est pas faute de le répéter, traine en longueur ! Oui ! La solution est de diminuer drastiquement les ordures ménagères en amont en mettant progressivement en place le tri des bio-déchets . Réaliser des systèmes « sur mesure » adaptés localement à chaque village est un défi possible, tout comme la mise en place progressif du tri sélectif, passe par une politique volontaire : ramassage des déchets triés au porte à porte, animateurs des déchets .

    Pourquoi ce tri n’est-il, donc, pas mis en place ?

    Il faut une prise de conscience au niveau de la daira, il est grand temps d’inverser le processus mortifère et de copier les bons exemples. Ceux-ci sont très proches, notamment au villages Taourirt et Iguersafene. Ces deux villages ont, en quelques mois, atteint des niveaux de tri exceptionnels, et, par la-même, pourquoi pas a l’échelle de la daira ?

    Face au défi environnemental et sociétal, la réponse ne peut être, ni mécanique, ni technique. Elle doit être un choix politique, pédagogique, clair, raisonné et déterminé qui implique l’engagement de tous, au nom des intérêts collectifs de la population!

    Merci de partager si vous aimez!
      Rédaction

      L'auteur Rédaction