Fermer
ActualitéBouzeguene

Cross connexion au village Ahrik (Bouzeguène)Les habitants interdits de consommer l’eau de robinet

Village-Bouzeguen-600×330

Les habitants du village Ahrik (Bouzeguène, wilaya de Tizi Ouzou) ont été sommés par le service d’hygiène de l’APC d’éviter de consommer l’eau du robinet jusqu’à nouvel ordre. Se basant sur les résultats des prélèvements effectués par le service d’hygiène de la commune, le président d’APC a ordonné, dans une lettre adressée au responsable de l’antenne locale de l’ADE (Algérienne des eaux), la suspension de la distribution de l’eau et de procéder à la révision approfondie du réseau.

Dans le courrier en question, le P/APC dit suspecter une cross connexion qui a altéré l’eau et juge de ce fait que les services de l’ADE doivent procéder aux vérifications nécessaires pour déterminer l’endroit où elle a eu lieu et, ensuite, prendre les mesures adéquates pour y remédier dans les plus brefs délais. En attendant le rétablissement de la distribution, le P/APC a appelé l’ADE à engager les moyens nécessaires pour alimenter la population par “citernage”. “Les restrictions décidées n’ont pas été limitées dans le temps, elles pourront durer plusieurs jours, peut-être une à deux semaines, le temps qu’il faut pour éradiquer complètement la menace sur la santé des habitants”, avons-nous appris auprès du service concerné. Les habitants ont été, par ailleurs, invités par le service d’hygiène à éviter d’utiliser l’eau, même pour le lavage des crudités pour éloigner tout risque de contamination directe ou indirecte. Selon le procès-verbal établi par le laboratoire d’hygiène intercommunal, celui-ci a conclu à une mauvaise qualité bactériologique de l’eau en raison de la présence d’indicateurs de pollution. Ce qui n’a pas été sans provoquer une panique parmi les habitants du village qui se sont tous mis au sevrage à l’eau du robinet et se sont rabattus sur l’eau minérale.

Kamel Nath Oukaci-liberte-algerie

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction