Fermer
ActualitéBouzegueneCulture loisirs

Culture / Parution d“Un rêve tourmenté”, de Boussad Hammar À la recherche du bonheur perdu…

    d-360451a-la-recherche-du-bonheur-perdu-c0cfb

    Dans ce roman publié aux éditions Imal, l’auteur raconte une histoire d’amour “imaginaire” qui réunit deux êtres qui s’aiment passionnément. Mais la quête du bonheur n’est qu’illusion, “un rêve tourmenté”.

    Après avoir publié aux éditions du Net quelques ouvrages, notamment des romans, des recueils de nouvelles et de poésie et des portraits, l’écrivain Boussad Hammar revient avec un nouveau roman intitulé Un rêve tourmenté, publié aux éditions Imal de Tizi Ouzou. L’ouvrage raconte une histoire d’amour “imaginaire” à travers une rêverie qui réunit deux êtres qui s’aiment passionnément. “Mhend Ameghbun et Tafat Tageldunt vivaient tristement dans une totale solitude. Mhend s’était marié, par hasard, avec une femme qu’il n’aimait pas mais qu’il ne pouvait répudier à cause de ses enfants qu’il chérissait”, peut-on lire dans la quatrième de couverture. Quant à Tafat, “elle vivait avec un mari qu’elle n’aime pas aussi depuis qu’elle s’est rendu compte qu’il l’a trompée (…)”. C’est dans ces circonstances de déception que les deux personnages, Mhend et Tafat, se sont rencontrés. Ils vivront leur amour à fond dans une “histoire” de fiction palpitante… Khadidja Djama, ex-animatrice à Radio Chaîne II et autrice, qui a préfacé le roman de Boussad Hammar, mentionne : “J’ai lu, ou plutôt j’ai dégusté ce roman en l’espace de deux soirées. Je l’ai trouvé tellement passionnant, si bien écrit et agréable à lire. Dès que je l’ai entamé, j’ai eu l’envie d’aller jusqu’au bout du voyage.”

    Et la préfacière de poursuivre : “Le narrateur, avec son esprit fécond, son imagination fertile et son génie créatif, nous emporte très loin en nous donnant envie de rêver, de vivre ou de survivre (…) J’avais hâte de découvrir la fin heureuse de l’histoire et la délivrance des deux amoureux. Ma déception fut grande quand Mhend Ameghbun s’éveille de son long rêve et prend conscience de la dure réalité.”

    Dans le roman, Mhend se rendait compte qu’il n’y a pas d’amour heureux, ce n’est qu’un fantasme, une illusion, “un rêve tourmenté”. Au terme de la rêverie, Mhend Ameghbun donne libre cours à sa veine mystique. Le héros qu’il fut retrouve son réel quotidien, retombe sur le sol, celui des hommes, après avoir frôlé l’idée du bonheur inaccessible. “Après tant de déboires, d’épreuves et de péripéties, Mhend Ameghbun comprit, enfin, quelques rudiments fondamentaux de la vie. Un destin triste, vicieux et tragique attend l’homme contemporain. Il naît en criant et en pleurant. Il grandit dans la douleur. Il déteste la vie et se réfugie dans  la solitude pour panser ses blessures (…).”

    L’auteur, qui est aussi le narrateur, met en jeu le désir de l’homme à chercher constamment le bonheur. Il n’y a rien au monde qui le préoccupe que ce désir, cette envie de vivre sa vie, avec ses lumières, ses moments de bonheur, de quiétude, tout en sachant qu’il ne peut être épargné par ses méchancetés quotidiennes et ses malheurs.

    KAMEL NATH OUKACI-liberte-algerie

    Un rêve tourmenté, un roman de Boussad Hammar
    143 pages, éditiions Imal, Tizi Ouzou, Prix 500 DA.

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction