Fermer
ActualitéRégionales

Des randonneurs égarés dans les Babords retrouvés saint et sauf

randonnée

Un groupe de randonneurs, composé de 17 personnes, égaré depuis samedi, dans la chaîne montagneuse des Babords aux limites de la localité d’Ait-Laziz, à 75 km à l’Est de Béjaïa, a été retrouvé saint et sauf par les secours combinés de la gendarmerie, la police et la protection civile, a-t-on appris dimanche auprès de la direction de wilaya de la protection civile.

Le groupe, des personnes âgées entre 40 et 72 ans activant au sein d’une association socioculturelle et touristique de la wilaya, avait pénétré profondément en forêt et perdu son chemin de retour, visiblement désorientés par les conditions météorologiques soudaines qui se sont abattues sur la région, à savoir de fortes chutes de pluie et du brouillard.

« Leur progression et leur orientation ont été contrariées et exacerbées par l’état difficile du terrain et l’absence de repères pour se faire », a expliqué à  le chargé de communication, le commandant Fateh Soufi.

« L’alerte a été donnée par le chef du groupe via son téléphone portable. Et immédiatement une équipe de secours a été mise en place », a-t-il ajouté, précisant que l’opération de recherche s’est opérée dans des conditions pénibles à cause de la pluie et de l’absence d’accès vers l’endroit indiqué, situé en haute montagne et dans une région densément boisée.

Ce dimanche en fin de matinée, quatre randonneurs expérimentés qui s’étaient détachés expressément de leur groupe ont pu atteindre les équipes de secours, stationnés sur une grande route et donné des informations sur l’emplacement de leurs camarades qui, grâce au téléphone mobile, ont pu être guidés à travers divers sentiers et ainsi aboutir, à la grande route.

« Tous sont rentrés saint et sauf », a indiqué le commandant Soufi, précisant que le groupe a été conduit à l’hôpital pour des examens appropriés et autorisé à rejoindre son foyer.

La chaîne des Babors, est une chaîne montagneuse, située aux confluents de trois wilayas que sont Béjaïa, Jijel et Sétif. Ses sommets culminent jusqu’à plus de 2000 mètres et s’étalent en dédales de crêtes et vallées sur plus de100 km. Les voies de communications y sont désorganisées. Et même les cours d’eau y perdent en plusieurs endroits leur sens de l’orientation.

radiodz

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction