Fermer
SAMIA-ALLAD

Samia Allad, une jeune poétesse atteinte d’une affection musculaire (myopathie) depuis son enfance, a édité récemment un deuxième recueil de poésie en tamazight. Intitulé Cqarrwegh-kem. Ce nouvel ouvrage de 112 pages, qui renferme plus d’une quarantaine de poèmes, évoque l’adversité de la maladie qui s’acharne sur elle depuis trois décennies.

Dotée, heureusement, d’un courage et d’une volonté en acier, Samia continue de composer des poèmes d’une grande beauté. Ce second ouvrage a été édité, comme le premier d’ailleurs, qu’elle a intitulé Add-inigh (Je dis), chez Tizrigin Ccix Muhend Ulhusin, en mars 2018. Si Samia a illustré son premier recueil par une photo d’un figuier tout rabougri, mais se régénérant et bourgeonnant tant bien que mal, une façon pour elle de nourrir l’espoir avec l’avènement de la médecine moderne, la couverture de Cqarrwegh-kem porte, quant à elle, un dessin en couleurs illustrant un «combat» entre une pieuvre à multiples têtes et une main humaine dont les doigts finissent par être victorieux contre l’immonde bête. Tout un symbole d’espoir. Issue d’une famille aux conditions sociales modestes, Samia Allad, faut-il le rappeler, a été contrainte par sa maladie à abandonner sa scolarité dès la 5e année, puis au fauteuil roulant, dans son village natal à Aït Lahcene, commune d’Illoula Oumalou, daïra de Bouzeguene, au pied des hautes montagnes du nord-est de la wilaya de Tizi Ouzou. Toute enfant encore, Samia ne cessera pas de s’instruire en autodidacte et aussi à travers les cours de Berbère TV, donnés par l’inoubliable enseignant de tamazight, le regretté Nour Ould-Amara, décédé en 2011. Dégageant une remarquable sympathie et un fond d’humanisme profond, Samia fait toujours éblouir de bonheur ses nombreux amis et lecteurs, aussi bien lors de toute rencontre fortuite ou au cours de lectures de ses poèmes. La motivation de Samia, au courage remarquable, est de se frayer, par la rime poétique, la voie d’un combat contre sa maladie, «pour ne jamais sombrer dans le désespoir», fera-t-elle remarquer. 

elwatan- S. Yermèche

 

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction