Fermer

FOOTBALL PROFESSIONNEL- D 2 FRANCAISE ENTRETIEN EXPRESS AVEC LE JEUNE REZKI HAMROUN (DIJON FCO)

    no thumb

    Comme annoncé , le jeune Rezki Hamroun , valeur sûre du football algérien formé à l’académie de Football de la FAF, est au DIJON FCO, club professionnel de la D 2 Française où il a signé un contrat professionnel de 2 ans. Evoluant à la JSMB la saison écoulée, il a transité au MCA avant de se retrouver en France. Bénéficiaire de quelques jours de congé à Alger, il a profité de son passage de quelques heures à Bouzeguene pour me faire la surprise d’une visite dans la soirée d’hier. D’où cet entretien où il remercie le site, ses animateurs et ses lecteurs.

    – Alors Rezki, que nous vaut cette visite express à Tamurt ?

    – Le club m’a accordé quelques jours de congé et j’ai alors saisi cette occasion pour faire un tour au village. Comme je rentre tôt demain , je me suis permis de vous déranger en pleine nuit. Pardon !

    -Que d’eau a coulé sous les ponts depuis une année ?

    -Oui, je ne pouvais pas rêver d’un meilleur sort pour moi.

    -Raconte un peu ?

    – Mon manager m’a établi des contacts avec le FC PORTO ; Les tests se sont très bien passés mais on ne s’est pas entendus sur le contrat et ça a foiré. Les choses se sont précipitées lorsque Sébastien Pérez, ex OM, m’a appelé de DIJON.

    -Comment ça se passe là bas ?

    – J’ai été accueilli comme un prince. Je bénéficie de toutes les sollicitudes. Ce qui me plait le plus, c’est la communication qui est excellente avec tout le monde.

    -Tu t’entraînes avec les A ?

    -Bien évidemment. Mon contrat l’indique clairement. J’ai même participé à quelques matchs amicaux marquant un but contre Rennes.

    -Tu as des chances d’évoluer avec l’équipe première donc ?

    – L’entraîneur Dall’ Oglio est clair sur ce point : le seul critère qui compte c’est la performance. Le football n’a pas d’âge se tue-t-on à me répéter. « tu as du talent, utilise –le à bon escient et on te donnera toutes tes chances » me rassure-t-on à chaque fois.

    -Sais-tu que tu es le premier joueur algérien local à signer un contrat pro à cet âge ?

    – Oui, et cela m’incite à faire mieux. On m’a offert tout ce dont je rêvais, je me suis fait des amis de toutes les nationalités, on m’adule et on me respecte et j’essaye d’honorer le pays et ma personne.

    -Tu es médiatisé là bas ?

    Oui, les journaux ont parlé de moi et ici les quotidiens spécialisés et les TV m’appellent pour des entretiens.

    -Des gens à remercier ?

    – Boualem Tiab l’ex président de la JSMB qui m’a accordé la libération sans la moindre contrepartie jugeant que les jeunes doivent bénéficier de toutes les aides à même de servir un jour le pays . C’est un homme de parole et de conviction, un monument d’humanité. Je remercie mes parents , mes coachs , mes amis et proches, vous en particulier pour ce que vous avez fait pour me médiatiser, votre site, ses rédacteurs et ses lecteurs, mes amis joueurs qui m’appellent de partout. Enfin toute l’Algérie.

    Entretien réalisé par Salem Hammoum

    Merci de partager si vous aimez!
      Rédaction

      L'auteur Rédaction