Fermer
59383467_10211160850216219_530169371448836096_n

Une salle de soins a été inaugurée, mercredi dernier, au village Houra (Bouzeguène). Cette salle, réalisée à l’étage, sur un bloc comprenant, en sous-sol, un centre d’apprentissage du métier à tisser, est un véritable bijou architectural, avec une salle d’attente et une autre destinée aux consultations. Elle est équipée pour le moment d’un premier matériel de soins d’urgence (injections, pansements, etc.).

Selon le Dr Laribi, représentant de l’hôpital d’Azazga, «l’unité est appelée à dispenser d’abord les premiers soins de base, mais elle évoluera, dans le temps, avec la programmation de consultations qui se tiendront au moins deux fois par semaine et prendront en charge, outre les affections bénignes, les malades chroniques, comme les diabétiques et les hypertendus.

Par ailleurs, ajoute le Dr Laribi, un fauteuil dentaire sera installé avec l’affectation d’un personnel spécialisé comprenant un dentiste et des paramédicaux qui travailleront deux jours par semaine».

La nouvelle salle de soins du village Houra, qui est considérée comme un centre important, du fait qu’elle est située à l’intersection de deux communes, Bouzeguène et Aït Zikki, prendra en charge tous les patients de Houra et tous les habitants des villages limitrophes et, au-delà, tous les malades de passage.

Le personnel de l’unité de soins dépendra du secteur sanitaire d’Azazga, EPH et EPSP. Selon le président du comité du village Houra, le bloc comprenant le centre d’apprentissage du tissage et de l’unité de soins a été évalué à environ quinze millions de dinars, tous frais compris (volontariat, contributions, fournitures de matériaux, etc.) mais le village a payé cash trois millions huit cent mille dinars, prélevés de la caisse du village, alimentée par les cotisations et les dons des villageois.
Kamel Kaci-elwatan

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction