Fermer
ActualitéBouzegueneLocales

Illoula Oumalou (BouzeguÈne) La polyclinique passe au service H24

    217291202_10216253551250562_4871063544665385742_n

    La polyclinique Chahid-Younès-Chaouch-Ali d’Illoula Oumalou, dans la daïra de Bouzeguène, est passée, depuis le 5 juillet dernier, au mode H24, comme cela a été réclamé et souhaité par la population locale, depuis son inauguration, en février 2016. Ce passage au temps plein a été effectué, symboliquement, en présence du Dr Mellak, responsable de l’EPSP d’Azazga, auquel est rattaché celui d’Illoula Oumalou, du président de l’APC et de Mme Idir Samira, élue à l’APW de Tizi Ouzou.

    La nouvelle a suscité beaucoup de satisfaction et de soulagement au sein de la population, qui attendait cette décision depuis des années. “La polyclinique d’Illoula va passer naturellement au système H24 puisque le personnel médical (médecins et paramédicaux) est disponible.

    L’établissement dispose d’un plateau technique doté de moyens en tous soins. Pour les évacuations vers les centres hospitaliers spécialisés, c’est vrai que l’ambulance n’est pas totalement sûre, le véhicule enregistre souvent des pannes, mais nous allons y remédier dès que possible”, a affirmé, sur place, le Dr Mellak, responsable de l’EPSP d’Azazga, précisant que le service des urgences sera ouvert 24h sur 24 pour accueillir les malades et leur assurer une meilleure prise en charge sans se déplacer vers d’autres structures de la localité plus éloignées, comme Bouzeguène ou Azazga.

    “Cela fait des années que nous attendions ce moment. Ce fut un véritable parcours du combattant, car même si les responsables suscitaient une écoute, il n’y avait pas de répondant à nos doléances. Aujourd’hui, c’est enfin acquis et nous ne pouvons qu’être satisfaits”, dira, pour sa part, Idir Samira, élue à l’APW de Tizi Ouzou.  À noter que la polyclinique dispose également d’un service de maternité avec une rotation de cinq sages-femmes assurant le service de jour comme de nuit.

    Le service dispose d’une table chauffante mais aussi d’oxygène. Le service de protection maternelle et infantile (PMI) est également doté de tous les moyens pour assurer le suivi médical des femmes enceintes, les examens cliniques, l’écho bébé, les conseils, l’accompagnement psychologique, ainsi que les vaccinations d’usage à partir de la naissance, les rappels, le suivi médical, etc.  La maternité enregistre entre 20 et 40 accouchements par mois, nous a-t-on indiqué. L’établissement est doté aussi d’un cabinet dentaire qui fonctionne avec deux dentistes, ainsi que d’un laboratoire d’analyses médicales.

    La structure sanitaire est équipée d’un service de radiologie, malheureusement, il n’est pas opérationnel en raison du manque de techniciens en radiologie ou de manipulateurs radio. L’affectation d’une ambulance médicalisée neuve est désormais le seul point noir à résoudre pour permettre un accompagnement convenable et dans la sécurité des patients jusqu’aux services des urgences des CHU et EPH de la région.

     

    KAMEL NATH OUKACI-liberte-algerie

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction