Fermer
patricia-mccullagh

«Nous avons aujourd’hui 100 000 Algériens sont basés au Canada », a déclaré jeudi dernier l’ambassadrice du Canada en Algérie, Mme. Patricia McCullagh, lors d’une visite à Oran,  selon le Soir d’Algérie.

 Évoquant les relations bilatérales entre les eux pays, qu’elle juge « excellentes », Mme l’ambassadrice a indiqué que « le Canada est resté en Algérie même pendant la période difficile de la décennie noire. Nos opérateurs économiques sont restés ici durant cette période et ont continué de travailler ».

Mme McCullagh a fait savoir que les échanges entre l’Algérie et le Canada sont estimés à environ 1,5 milliard de dollars canadiens. «Le Canada favorise une coopération économique avec l’Algérie basée sur le transfert de savoir-faire et l’échange d’expertise».

L’ambassadrice a expliqué à des opérateurs économiques rencontrés lors de sa visite que « le Canada a une grande expérience dans les secteurs des PME, l’agriculture, les télécommunications, l’aérospatial, le transport, ainsi que les infrastructures. A ce propos, Mme. McCullagh a rappelé que « le Canada a misé sur la diversification du commerce, c’est-à-dire nous sommes en train de rechercher les marchés-clés en incluant l’Afrique, en particulier»

Par ailleurs, le Canada veut attirer, dans le cadre du programme d’immigration visant à répondre aux besoins du pays en matière de travail dans les différents secteurs, pas moins de 40.000 immigrants algériens durant les trois prochaines années.

En effet, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada, Ahmed Hussen, a annoncé, début du mois, lors de la présentation du plan pluriannuel des niveaux d’immigration 2019-2021, vouloir atteindre un taux d’admissions de 350.000 en 2021, soit près de 1% de la population canadienne.

 

Pour rappel, La représentante de la diplomatie canadienne en Algérie, Mme. Patricia McCullagh, a annoncé en juillet dernier, que le Canada comptait accueillir chaque années environ 340.000 nouveaux immigrants, et ce à partir de 2020.

source article algerie-eco.com

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction