Fermer
Bouzeguene

Interview de Mouloud Boukella, à l’origine de l’initiative citoyenne « Bouzeguène commune Propre »

    19396702_10211212395523644_7409152726709430623_n

     Propreté de la Commune, perspectives, …Interview de Mouloud Boukella, à l’origine de l’initiative citoyenne « Bouzeguène commune Propre ».

    Pour permettre a nos lecteurs de mieux te connaître, peut-tu nous en dire un peu plus sur toi en quelques mots ?

    Mouloud Boukela, acteur associatif, membre fondateur et actif de l’association socio-humanitaire de wilaya « Kabylie solidarité ».

    Comment est née l’initiative citoyenne « Bouzeguene commune propre » ?

    L’initiative citoyenne « Bouzeguene commune propre » est née tout à fait au hasard en passant sur le chemin communal Azaghar avec Akli Ammouchas et Hamici Karim, en arrivant par voiture du côté du pont d’Azaghar, nous avons tous les trois été choqués par l’état des lieux, les lieux sont devenus une décharge à ciel ouvert digne de la fameuse décharge sauvage de Oued Semmar d’antan ! nous n’avons pas pris beaucoup de temps pour décider de faire appel le week-end suivant à une journée de volontariat sur les lieux en question. Le jour J, une quarantaine de bénévoles ont repondu présent, et ont convenu à l’unanimité de faire perdurer l’action sur l’ensemble du territoire de la commune.

    Peux-tu expliquer à nos lecteurs comment est organisé cette action nettoyage de la commune, les lieux prévus , les jours ?

    S’agissant de l’organisation de l’action, on est une coordination d’à peu près une centaine de personnes environ et dont la liste demeure toujours ouverte, nous nous réunissons le plus régulièrement possible, on se retrouve bien entendu à un nombre très variable à chaque réunion. On rédige l’appel, ensuite, on imprime environ une centaine d’exemplaire pour placarder dans Bouzeguene centre, le plateau Loudha et l’ensemble des villages de la commune. Les lieux prévus sont tous ceux qui nécessite du nettoyage au niveau de tous le territoire de la commune, c’est-à-dire l’intersection de Boubhir, et du pont Assif u Sardoun jusqu’à Chréa et de l’intersection d’Illoula jusqu’à Akfadou. Les jours prévus sont généralement les vendredis et les samedis, jusqu’à ce que l’objectif soit atteint. De très nombreux citoyens, nous aident énormément en terme de moyens et de matériels nécessaires pour mieux mener à terme l’action. Très nombreux sont ceux qui achètent du matériel de travail, notamment des outils tels que des pelles, pioches, gants, masques de protection, sacs poubelles, hachettes, râteaux…etc et en font don au noyau qui coordonne l’action. Les entreprises aussi sont de la partie, pratiquement toutes les entreprises de travaux publiques et de transport de marchandises se mettent à la disposition de la dynamique citoyenne de leurs engins : Cases, camions, brises-roches, pocquelins…nous profitons de cette occasion pour les remercier vivement en attendant de le faire de manière plus officielle par la remise des attestations d’honneur et de remerciement pour grands services rendus.

    Quels sont les enjeux de cette initiative citoyennes ?

    Les enjeux de cette initiative citoyenne est la sensibilisation des citoyens et l’interpellation des autorités quant à la nécessité d’agir le plus tôt possible afin de trouver une solution définitive à ce problème Ô ! Combien crucial de l’environnement.

    En quoi la propreté de la commune est une priorité citoyenne ?

    La propreté de la commune constitue une priorité citoyenne dans la mesure où sans environnement sain rien ne saurait se faire. Il est évident que la propreté garantit la santé et vice versa. Si non que peut constituer la priorité devant la propreté !? sans environnement sain, il ne peut y avoir une agriculture saine. On ne peut aspirer à l’écho tourisme ! et même psychologiquement, ça doit avoir des répercussions assez graves et augmente considérablement le niveau du stress de habitants de la commune.

    Êtes-vous confiant en l’avenir ?

    Suis-je confiant quant à l’avenir ? Énormément, a dire vrai, je crois dur comme fer que la population de Bouzeguene est profondément consciente des enjeux et de l’impératif de la prise en charge du volet environnement. Elle ne cesse de le montrer par la parole et l’acte. Mais comment éviter toute cette catastrophe à laquelle nous assistons sans rien pouvoir faire faute d’infrastructure digne de ce non tel un grand centre de tri de tri communal qui peut prendre en charge de manière définitive ce problème ? où du moins encourager les villages qui disposent déjà de centre de tri et même ceux qui n’en ont pas encore à en avoir justement. Je dis encourager, c’est-à-dire que l’État doit aider financièrement et moralement par l’encadrement, la formation et la sensibilisation. Il y a lieu de souligner que des compétences en la matière à Bouzeguene sont prêtes à agir. Je me permets de citer entre autres Mr Hammoum Arezki, Docteur d’État en gestion des déchets qui est déjà sur le terrain depuis des années. Il est, je crois derrière le lancement de plusieurs centres de tri au niveau de certains villages. Je profite de cette occasion pour lancer un appel à l’APC fraîchement élue afin de lui donner les moyens nécessaires, si elle veut vraiment agir et régler ce gigantesque problème.

    Maintenant que nos lecteurs te connaissent mieux, aurais-tu un message à leur adresser ?

    Si, j’ai un message à transmettre aux citoyens, c’est celui d’accompagner cette dynamique citoyenne et répondre autant que possible à nos appels hebdomadaires en terme de volontariats , c’est-à-dire chaque vendredi et samedi, ou à défaut de faire en sorte de ne pas jeter les déchets partout et se rapprocher des associations de l’environnement qui existent en nombre dans la commune de Bouzeguene pour s’en informer sur les méthodes de tri qu’ils peuvent faire déjà à leur niveau en attendant une meilleure solution. Car si nous nous prenons pas en charge nous-mêmes, personne ne viendra le faire notre place. Merci au Bouzeguene post de nous avoir donné l’occasion de nous exprimer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction