Fermer

JSK : Vers un partenariat avec l’Atletico Madrid

no thumb

La JSK pourrait prendre une autre dimension dans les mois à venir. En effet, l’équipe, qui connaît des moments difficiles depuis quelque temps, ambitionne de jouer les premiers rôles à partir de la nouvelle saison. Du moins, c’est ce qu’a déclaré le président Hannachi dans les colonnes du Buteur, il y a quelques jours. Il estime qu’il a déjà entamé les démarches pour bien préparer l’exercice prochain puisque son objectif serait de bâtir une équipe concurrente capable de jouer les premiers rôles. Mais hier, nous avons appris qu’un projet «grandiose» pourrait bientôt se concrétiser. En effet, une source bien informée nous a confié que la JSK devrait très prochainement signer un contrat de partenariat avec le géant espagnol, l’Atletico de Madrid, dans le domaine de la formation, de la gestion et de la professionnalisation du football. Il s’agira en effet de former les jeunes catégories, de la classe école jusqu’aux moins de 21 ans. La deuxième étape touchera aussi l’équipe première, qui va elle aussi bénéficier de plusieurs avantages à moyen et à long termes.

Hannachi a rencontré le représentant de la fondation du club espagnol hier à Alger
Au moment où nous mettons sous presse, aucun contrat n’a encore été signé. Pour que ce projet se concrétise, il faudrait d’abord que les représentants espagnols viennent en Algérie pour visiter les installations et les infrastructures du club kabyle avant de se lancer dans ce méga projet. En effet, le président de la fondation ainsi que d’autres dirigeants seront bientôt à Tizi-Ouzou pour entamer les études avant de passer à la deuxième étape, celle de la signature du contrat. Hier, un premier contact a eu lieu, à Alger, avec le représentant algérien de la fondation de l’Atletico, Si Youcef Belkacem, lequel a joué le rôle d’intermédiaire. Il a eu une discussion sérieuse avec le président Hannachi, qui était très intéressé par ce projet.

L’objectif serait d’améliorer la formation des jeunes catégories
Dans un premier temps, le contrat de partenariat  avec l’Atletico de Madrid s’étalera sur quatre, voire cinq ans. Le but, c’est de former  physiquement, tactiquement et psychologiquement les jeunes de 14 à 19 ans afin qu’ils deviennent de vrais professionnels capables de servir l’équipe première. Par la suite, la deuxième étape touchera les jeunes de moins de 10 ans, lesquels suivront aussi la même formation. Le but serait d’améliorer le niveau des jeunes. À rappeler qu’en matière de   formation, l’Atletico est parmi les meilleurs clubs européens.

Des entraîneurs espagnols seront recrutés
Les jeunes catégories, et comme on nous l’a expliqué hier, ne seront pas drivées par des entraîneurs locaux. En effet, des techniciens et des préparateurs physiques espagnols seront engagés pour assurer cette longue formation. Ils seront par ailleurs associés à des Algériens qui, eux aussi, auront leur mot à dire.
Hannachi : «La JSK verra grand avec l’Atletico»
Présent lors de la présentation de ce projet d’un éventuel partenariat avec la JSK, le président Mohand Chérif Hannachi dira : «La JSK verra grand avec l’Atletico Madrid. C’est l’un des meilleurs clubs au monde et travailler en étroite collaboration serait magnifique. Nous allons accueillir bientôt les représentants de ce club à Tizi-Ouzou pour leur faire visiter nos infrastructures ainsi que le nouveau stade qui sera bientôt livré. Ce n’est pas seulement la JSK qui va bénéficier de ce projet, mais toute l’Algérie.»

«Je vais rencontrer le wali prochainement»
Poursuivant son intervention, Hannachi dira qu’il va rencontrer le wali très prochainement pour lui parler des deux hectares qui n’ont pas été pris en compte avec le nouveau stade de Tizi-Ouzou. «Nous avons deux hectares qui n’ont pas été pris en compte dans le nouveau stade. Nous avons pour le moment le stade principal, une annexe et un stade de tennis. Mais je souhaite récupérer les deux hectares pour pouvoir bâtir un centre de formation.»

«Voilà pourquoi le projet du centre de formation est à l’arrêt»
La JSK possède un terrain de plusieurs hectares à Tizi-Ouzou. Le projet était de bâtir un grand centre de formation. Mais à ce jour les travaux n’ont pas été lancés. Interrogé par nos soins à ce sujet, Hannachi dira : «Le chantier du centre de formation de Oued Aïssi est à l’arrêt. Le terrain a été en effet rempli d’eau. Donc, impossible d’entamer les travaux. Ils devraient être lancés prochainement.»

lire l’article dans sa source

L'auteur