Fermer
40460856_1391466810986720_6396502550643736576_n

Les dirigeants du Club omnisports de Bouzeguène (Tizi Ouzou) dénoncent l’exclusion de l’une de leurs athlètes, Sonia Bellabas, de la liste des participants retenus par la FAKT pour le Championnat méditerranéen de karaté, prévu en Turquie aujourd’hui et demain. Dans une déclaration parvenue à la rédaction, la direction du club a relevé la «volonté manifeste d’empêcher l’évolution méritée» de son représentant et dénonce la «pratique des deux poids deux mesures». Selon eux, malgré un parcours de la saison 2018/2019 des plus éloquents, durant lequel elle a honoré l’Algérie à quatre reprises, soit à chaque participation internationale, la voilà de nouveau éloignée du Championnat méditerranéen.

«La Fédération n’a même pas daigné répondre au club, qui a proposé la prise en charge comme il l’a fait lors du Championnat d’Afrique, zone 1, à Marrakech, en février 2019, d’où Sonia Bellabas est revenue avec une médaille d’or en équipe et une médaille d’argent individuelle. Priver une athlète d’une compétition où la Fédération n’a rien à perdre mais tout à gagner dépasse l’entendement», déplore le président du Cos Bouzeguène, Salah Azouaou.

Et d’ajouter : «Pourquoi refuser, délibérément, la participation à une athlète qui fait partie d’une équipe (évidemment ignorée) 4 fois championne d’Algérie et tout récemment championne d’Afrique, zone 1 ? Individuellement et au niveau international, Sonia Bellabas se trouve à la 22e place dans le classement Curent Ranking-Competitors de la Fédération mondiale de karaté. La question reste posée à la Fédération algérienne en espérant, toutefois, une prise de conscience au sein des différents organes qui doivent définir des critères clairs et veiller à leur application sans distinction.» Pour rappel, Sonia Bellabas a déjà été écartée des Jeux africains de la jeunesse qui se sont déroulés à Alger en juillet 2018, bien qu’elle ait satisfait au test de sélection organisé à cet effet, et au championnat d’Algérie, une semaine auparavant à Oran.

A. Tahraoui-El watan

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction