Fermer
Locales

La déchéance politique….Par Hammar Boussad.

1551629_582925815120386_595208425_n

Depuis la nuit du temps, la politique était une science sans moralité ni conscience, une science indisciplinée et endiablée ou toutes sortes de coups bas étaient pratiqués pour vaincre déloyalement et sans honneur un adversaire. Tout y passe, les mensonges, les trahisons, l’achat des consciences avec l’argent sale et tant d’autres promesses jamais tenues.

Dans les pays qui se respectent, des garde-fous sont instaurés pour ne pas dépasser les sens interdits et les limites de l’intolérable. Mais, en Algérie, Le niveau de déliquescence a atteint le niveau zéro de la déchéance politique. Pour atteindre le comble de l’indécence, il ne manquerait plus que de présenter des singes à la place de ces candidats sans visages qui complètent les listes de partis dépourvus de militants et de sympathisants.

Comment ne pas s’offusquer quand des candidats sans aucun idéal, aucun combat, aucune carrière, sans instruction ni culture générale ou politique, changent de partis comme on change de chemises dans l’espoir de gagner une place au podium pour se servir et profiter des privilèges du pouvoir ?

Que dire aussi de ces partis qui n’ont ni programmes, ni principes, ni idéaux. Ils ne respectent ni la démocratie ni les droits humains alors qu’ils devraient être des écoles censées enseigner les valeurs démocratiques et républicaines et former des citoyens intègres et cultivés ?

Des citoyens illettrés, incultes et sans crédibilité ou moralité, n’ayant aucune expérience dans la gestion d’un village, d’une association ou entreprise, s’engouffrent dans des partis politiques archaïques qui ferment les yeux sur toutes les dérives et manquements, foulant aux pieds tous les principes nobles d’un parti digne de ce nom qui respecte l’engagement sincère de ses militants.

Mais, faut-il s’étonner des lors que le sommet censé donner l’exemple refuse le principe de l’alternance au pouvoir et accepte la non-gouvernance par un fantôme dénué de toutes ses facultés mentales et physiques ?

Par Hammar Boussad.illustration Guettaf Moe

 

 

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction