Fermer

La femme active de Bouzeguène sur tous les fronts

no thumb

Que d’eau a coulé sous les ponts ces dernières années pour les femmes actives de la ruralité en général et bouzeguénoises en particulier. Autrefois « tolérées » uniquement dans le secteur de l’enseignement où elles furent deux seulement à embrasser cette carrière au lendemain de l’indépendance avant d’être largement majoritaires depuis les années 90, les voilà investir des créneaux de travail pas évidents même pour les hommes.

C’est le cas de la pharmacie Habbas (Mme Akli) dans la commune d’Idjeur gérée entièrement par un personnel 100 % féminin. Ouvert en 2009 dans cette région relativement isolée, elle rend de précieux services à la population. La pharmacienne Mme Habbas, diplômée de la faculté de médecine de Tizi-Ouzou, département Pharmacie est la pionnière dans la région. Issue de la première promotion en 2007, elle a pris l’initiative d’ouvrir une pharmacie au chef-lieu de commune d’Idjeur où elle exerce depuis 2009.

Venue par vocation à ce métier noble nécessitant des qualités humaines, elle est traitée avec déférence par la population qui voue le même respect au reste de l’équipe, sa sœur informaticienne et la vendeuse en pharmacie Mlle L I formée dans ce cadre. C’est dire la grande confiance qui existe entre la population et l’équipe de la pharmacie comme c’est le cas aussi à travers les 6 autres officines de la région.

La pharmacienne ne tarit également pas d’éloges à l’égard de la commune qui lui facilité la tache chaque fois qu’elle sollicite son aide.

Salem Hammoum article de 2015

 

L'auteur