Fermer
49898035_530250207489579_2207512361491759104_o

Dans le silence, j’entends mon âme mélancolique qui se brise, je l’entends craquer, je l’entends surtout pleurer. Souffre pauvre âme et endure mille maux ! Supporte le fardeau de tes erreurs ! La peine te suit à chaque instant. Partout, tu ne vois qu’ombres et malheurs. Tes yeux cachent une montagne de haine et un océan de tristesse, inlassablement nourris par les larmes de ton cœur.

S’il suffisait de regretter pour effacer une erreur, ce serait parfait mais, la réalité est amère. Hélas ! Je fais partie de ces êtres imparfaits qui commettent des erreurs sans le vouloir durant toute la vie. Les lacunes s’accumulent et assombrissent mon registre jadis vierge. Le temps gâché ne se rattrape jamais. Il n’est certes jamais trop tard pour bien faire mais, il est impossible d’effacer un mal une fois fait. Il est impossible d’oublier, de nier ou de ne pas regretter !
En vérité, je n’ai pas fait d’erreurs graves, j’ai seulement été naïf. Ma faute est d’avoir été trop bon dans un monde trop con. Chaque jour apporte ses désillusions pour ma misérable âme pourtant jadis noble mais désormais prisonnière d’un corps tourmenté, châtié par les remords, les frustrations et le désespoir.

-« Qu’as-tu fait pauvre âme pour mériter ce corps maudit et ce cœur sensible et naïf ? », me dit ma conscience torturée…

Texte de Hammar Said adapté par Hammar Boussad
UN AMOUR IMMORTEL…Par Hammar Boussad

Hakim Yaiche‎-PHOTOS DE KABYLIE

Rédaction

L'auteur Rédaction