Fermer
Culture loisirs

L’amour encore et toujours….Par Hammar Boussad

    22780443_1926413450944817_9186651475319709047_n

    Incroyable mais vrai ! Certains amis comme Tafat Tageldunt ou Muhend Ameghbun par exemple me reprochent d’écrire trop d’articles sur l’amour, de parler d’un sujet futile et sans intérêt qui ne mérite pas autant d’importance, selon eux. Je ne sais pas s’ils sont sincères ou hypocrites.

    Dans tous les cas, ils oublient que l’amour est l’essence, le sens et l’essentiel de la vie, un carburant qui donne des ailes, de l’énergie, du génie et de la lumière. Ils feignent d’ignorer que l’amour est une source intarissable de motivation qui pousse les créateurs, les artistes, les intellectuels, les sportifs et tous les gens à se surpasser pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

    Imaginez avec moi chers amis lecteurs et amies lectrices de facebook et le Bouzeguene Post ce que la vie serait sans amour dans un monde déjà froid. La vie serait comme un arbre sans feuilles, sans ombres et sans fruits. La vie serait comme un bloc de glace inerte, froid et sans espoir. La vie serait comme une espèce de vautour qui sortirait uniquement le soir pour se nourrir de cadavres.

    La vie serait comme une saison sans fleurs et sans couleurs qui serait dédaignée par le soleil comme dans un éternel hiver. La vie serait comme un vieillard accablé par les ans, les rhumatismes et les vicissitudes d’une vie solitaire, incapable de rêver, abandonné par l’espoir, envahi par les rides et guetté par une mort brutale, froide et impitoyable.

    Vous voulez peut-être chers amis que je parle de la haine mais c’est uniquement avec l’amour qu’on pourrait combattre et vaincre la haine. Toutes les armes de destruction massive ont prouvé leur inefficacité. En plus, la haine n’a pas besoin d’un modeste poète pour parler d’elle. Chaque jour, elle parle d’elle-même comme une folle. Elle saute aux yeux et aux cous. Elle fait couler des torrents de larmes. Elle n’épargne ni les femmes, ni les vieux, ni les enfants.

    Je vous invite à lire les recueils de citations des grands penseurs pour voir et constater que je ne suis pas le seul à penser que l’amour restera toujours le facteur le plus important et le plus puissant qui pavera votre voie soit vers le bonheur et le paradis ou au contraire vers le malheur et l’enfer. Anaïs Nin disait : « Le seul alchimiste capable de tout changer en or est l’amour. L’unique sortilège contre la mort, la vieillesse, la vie routinière, c’est l’amour.

    Par Hammar Boussad.

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction