Fermer
Culture loisirs

L’amour transcende l’esprit (06)…A suivre…

    b_1_q_0_p_0

    La joie fut de courte durée pour Tanina n Tziri. Un mis après son mariage, elle découvre la vraie nature de son mari. Il est grossier, violent et volage. Il rentre régulièrement ivre à la maison et bat souvent sa femme. A plusieurs reprises, elle se retrouve avec des bleus et des ecchymoses sur son corps.

    Elle en a marre d’endurer ce calvaire insupportable. Elle contacte un avocat expérimenté et demande le divorce. Avant la fin des vacances d’été, elle l’obtient en sa faveur grâce aux preuves rassemblées et aux témoignages des voisins qui l’ont entendue crier à plusieurs reprises et sont intervenus pour la protéger de la fureur déchainée de son époux qui redoublait de menaces et d’agressivité en la rouant de coups de pieds et de poings.

    La nouvelle année scolaire 2017/2018 commence. Izem Aghilas est maintenant en 2 AS. Il est âgé de 17 ans. Il a juré de se consacrer corps et âme aux études et de ne plus succomber naïvement et facilement aux affres infernales de l’amour. Son enseignante d’Anglais revient avec un nouveau statut, celui d’une mariée divorcée et un cœur brisé par les désillusions et les déceptions.

    Elle cherche du réconfort auprès d’Izem Aghilas. Elle cherche dans ses yeux bleus et profonds comme l’océan un peu de tendresse pour atténuer les souffrances de son cœur meurtri. Elle veut s’y noyer pour oublier ses tourments. Elle lui fait les yeux doux et profite de chaque instant ou ils se retrouvent seuls pour lui insinuer à demi-mot mille et une promesses.

    Devant son Apollon, jeune et beau, elle oublie la pédagogie, la morale et l’éthique professionnelle. Elle dénude un peu plus son corsage pour lui faire admirer sa poitrine ferme et généreuse. Avec sa jupe courte et serrée, elle met en valeur ses fesses rebondies et laisse entrevoir par la fente ses cuisses lisses et blanches comme le lait. Elle fait tout pour réanimer le volcan endormi.

    Izem Aghilas ne sait plus quoi penser. Il a encore en mémoire ses paroles sages et pédagogiques de l’année passée. Il a du mal à y croire ses oreilles. Il croit rêver. Tanina n Tziri adopte un comportement différent de l’année précédente. Il la sent plus vulnérable, plus libre, plus sensible mais, il n’arrive pas à comprendre à quoi rime tout ce changement… Par Hammar Boussad.

     

    Merci de partager si vous aimez!
      Rédaction

      L'auteur Rédaction