Fermer
ActualitéCulture loisirsRégionales

Littérature amazigh : le prix du concours «Ungal» décerné a Rachida Bensidhoum:

    286774176_2719939924816165_2082208355860231734_n
    Littérature amazigh : le prix du concours «Ungal» décerné a Rachida Bensidhoum:
    Le prix de la 1 ère édition du concours «Ungal» (Roman) de littérature amazigh dédié à l’écrivain d’expression amazighe, Belaïd Ath Ali (1909-1950), a été décerné mardi à Tizi-Ouzou à Rachida Bensidhoum, lors d’une cérémonie à la maison de la Culture Mouloud Mammeri.
    Choisie entre 11 lauréats, Bensidhoum, auteur d’un roman «Ichenga Tulsa» (les ennemis de l’humanité), s’est dite «honorée par ce prix qui récompense ses efforts», tout en saluant le travail des autres concourants qui, a-t-elle dit, «ne manquent pas de mérite».
    Lors de cette cérémonie, des universitaires ont évoqué le rôle pionnier de Belaïd Ath Ali dans la littérature amazigh. «Son oeuvre constitue l’acte fondateur du roman amazigh d’expression kabyle», a souligné Saïd Chemakh, de l’Université Mouloud Mammeri.
    Un avis partagé par Nadia Berdous, docteur en linguistiques de l’Université Mohand Oulhadj de Bouira, qui a rappelé que le 1er roman de l’auteur «L’wali g’Oudhrar» (Le saint de la montagne), remonte à 1946.
    C’est aussi, a-t-elle souligné, «un auteur doté d’un génie narratif hors pairs qu’il utilise dans la description de ses personnages qui sont d’une grande épaisseur, dans un style simplifié et au même temps complexe».
     radio T.OUZOU

    205 commentaires

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction