Fermer
Actualité

L’Waâda N’ Badjou du village Ihitoussène

    IMG_2520

    Les habitants du village d’Ihitoussène ont chaque année, au premier dimanche du mois de septembre, rendez-vous avec la waâda de Badjou, un événement à la fois religieux, culturel et festif qui permet de se rappeler et de rendre hommage au saint de Badjou, Sidi M’hand El Hadj. Ce rendez-vous avancé, au samedi 25 août, pour garantir une large participation des villageois, suscite chaque année un engouement particulier, comme en témoigne le nombre de villageois qui se rendent vers ce lieu situé tout près de Chemini, en basse Kabylie. Pérenniser une telle tradition ancestrale avec des valeurs authentiques, constitue l’objectif essentiel des vieux du village qui tiennent absolument à associer les jeunes pour que l’oubli soit banni.

    Depuis la nuit des temps, les villageois, qui étaient tous des forgerons, se rendaient vers le lieu comme pour effectuer un pèlerinage. Ceux qui s’étaient installés dans toutes les wilayas de l’est du pays fermaient leurs forges pour prendre part à cette “waâda”. Depuis quelques jours déjà, Le comité du village a lancé une campagne de collecte de dons en espèces  destinés, en partie, à l’achat des  légumes et de la viande pour le grand festin de midi, tandis que l’autre partie sera remise aux héritiers du saint.

    Samedi dernier, les villageois se sont retrouvés  à l’intérieur du mausolée de Sidi Mhand El Hadj pour perpétuer cette tradition. Ils ont été accueillis par Si Belkacem, le dernier représentant de la descendance de la confrérie de Sidi MLhand El Hadj.

    KAMEL KACI

     

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction