Fermer

Mourad Ifrene doucement mais sûrement !

    no thumb

    [show_avatar email=3]

    Petit bout d’homme toute en retenu, voici son portrait pour donner envie aux jeunes gens de changer le destin qu’on avait tracé pour eux… à leur place.huwai-0791

    Sa force et sa détermination m’ont tout de suite frappé. Pendant qu’il m’expliquait de sa voix douce et posée ses envies et surtout son parcours , je pris conscience combien d’audace il lui avait fallu et de pugnacité pour être aujourd’hui ce qu’il est , respecté et écouté dans sa vie professionnelle et épanouie dans sa vie personnelle.

    Je le baptisais d’emblée « il mérite », tant sa foi dans son étoile était grande. Mourad Ifrene du village Ibakerene est l’antithèse des stéréotypes assignés aux hommes fraichement débarqué du bled, il avance doucement mais surement sans bousculer mais avec l’assurance de ceux qui ont conquis leurs droits, à qui rien n’a été donné « à te regarder, ils s’habitueront », lui soufflerait un ami.

    C’est donc l’histoire d’un homme qui quitte l’Algérie pour la France. De sa terre natale, ne conserve que « des sensations ». Le souvenir lointain d’une maison , la campagne… L’épisode le plus marquant? Son départ. « car je sentais que quelque chose de nouveau ; d’incroyable se déroulait. »

    Raconter cette histoire, c’est la revivre à chaque fois: « J’entends encore les chuchotements autour de moi. Les adieux voilés de mes amis et de la famille… »

    « C’était une question de survie. J’étais intimement convaincue que ce départ était ma seule issue.Et cela fonctionne. Son physique de blond aux yeux marron est un défi aux stéréotypes et le rapproche plus du Parisien que du Maghrébin. «  Aujourd’hui, je me sens apaisé d’être la , de travailler et d’avancer ». Aujourd’hui Mourad travaille dans le milieu du bâtiment. Un monde dans lequel il évolue avec courage et aisance. « J’aime l’ambiance et être dans l’action. »

    Mourad participe en réalité à un cercle vertueux… Être un exemple pour les autres, car, moi, j’ai toujours eu besoin de rêver pour me construire et aller de l’avant. Ma réussite professionnelle n’est pas un but en soi. Mais je me dis que plus je réussirai , plus j’aurai de l’influence et plus je serai en situation de faire évoluer les choses », inchallah dirons nous.

    Merci de partager si vous aimez!
      Rédaction

      L'auteur Rédaction