Fermer
no thumb
Karim Fergani
Karim Fergani

La plus grande difficulté pour nous qui tentant de décrire et de comprendre notre époque et plus particulièrement nos villages et villes , c’est le rythme des crises qui se suivent et se ressemblent tel un tourbillon, crises qui éclatent ici et la, s’apaisent la bas, resurgissent plus loin aussi rapidement, se surmontent , s’entraînent et plus encore sur le rythme et le son d’une chanson d’un soir d’été .602841_504093872982200_488921999_n

Nous au Bouzeguene-Post , nous sommes souvent dans l’incertitude , que faire ? Écrire, certes, mais sur quoi, comment? à quel propos, dans quel but ? On “déplore les effets” de toutes ces crises et nous continuons malgré tout cette bataille sans se plaindre en essayant de progresser vers le mieux , le meilleur mais aussi pour l’affirmation de votre solidarité qui nous est si précieuse, pour la poursuite de notre travail. Nous vous remercions de vos messages de soutien.

Rédaction

L'auteur Rédaction