Fermer
Actualité

« Nous continuerons à marcher jusqu’à la chute du système »

MARCHE DU 26 09 2019

Il était dix-heures du matin, quand une marche, d’initiative citoyenne, s’est ébranlée de l’intersection du CEM «Hamadi Mohand Saïd » de Bouzeguène pour  rallier le siège de la daïra. Plusieurs centaines  de citoyens dont une bonne partie est constituée de femmes, ont hué et scandé des slogans hostiles au pouvoir incarné par le chef d’état major de l’armé, le général Gaïd Salah, l’homme fort du système en place. Sur une large banderole déployée de bout en bout de la route, on pouvait lire : « Non au simulacre de vote qui favorisera la régénération du système moribond en place». Tout au long du parcours, la masse des marcheurs grossissait pour former une longue procession. Brandissant les emblèmes amazigh et national, les marcheurs n’ont jamais cessé de scander les traditionnels slogans du « Hirak ». La marche est ponctuée d’arrêts, histoire de recharger les « batteries » mais aussi d’attendre le rapprochement des masses de marcheurs. L’élection présidentielle rejetée, dans le fond et dans la forme, est la plus clamée. « Ulac L vote, Ulac L vote, wine yevotine d aharki », « Makanch intikhabat maa el issabat », ou encore, « Anelhu anehu alama yeghli uddavu », « Dawla Madania machi âaskaria », « Thileli thileli adhavu n challah ad yeghli », « Libérez l’Algérie, libérez les détenus », « Siyada chaabia, marhala intiqalia », « Kachiriste cheyatine », « Libérez Karim Tabbou ya aissaba el kachir», « La hiwar, la hiwar transition obligatoire »…etc.

Arrivée devant le siège de la daïra, une minute de silence a été observée, bras levé et « V » de la victoire. Les marcheurs ont ensuite rebroussé chemin et ce sont les femmes qui ont repris les droits, chantant la victoire proche contre la « Aïssaba » et pour que chute le pouvoir mafieux

KAMEL KACI  

Lire l’article à la source: https://www.liberte-algerie.com/actualite/nous-marcherons-jusqua-la-chute-du-systeme-324706

 

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction