Fermer
Culture loisirs

Paulo Coelho: « Accomplir sa légende personnelle est la seule et unique obligation de l’homme. »

32624542_10156138676826211_2794874410807328768_n

Paulo Coelho est un écrivain brésilien mondialement connu. Ses livres sont des Best-sellers traduits dans plus de 80 langues. Espérons qu’ils seraient traduits un jour dans notre langue maternelle Tamazight ! Ce célèbre auteur est né en 1947. Il a vendu plus de 150 millions de livres dans le monde.

-Ses œuvres :
*Comme le fleuve qui coule *L’alchimiste *Veronica décide de mourir *Sur le bord de la rivière Piedra *Le pèlerin de Compostelle *La solitude du vainqueur *Le Zahir *Le guerrier de la lumière *La cinquième montagne…
Pour les lecte

Paulo Coelho est un écrivain brésilien mondialement connu. Ses livres sont des Best-sellers traduits dans plus de 80 langues. Espérons qu’ils seraient traduits un jour dans notre langue maternelle Tamazight ! Ce célèbre auteur est né en 1947. Il a vendu plus de 150 millions de livres dans le monde.

-Ses œuvres :
*Comme le fleuve qui coule *L’alchimiste *Veronica décide de mourir *Sur le bord de la rivière Piedra *Le pèlerin de Compostelle *La solitude du vainqueur *Le Zahir *Le guerrier de la lumière *La cinquième montagne…
Pour les lecteurs du Bouzeguène Post, j’ai essayé d’adapter un de ses textes extrait de « Comme le fleuve qui coule. »

urs du Bouzeguène Post, j’ai essayé d’adapter un de ses textes extrait de « Comme le fleuve qui coule. »

« Un iranien en quête de sainteté décida de grimper sur une haute montagne et d’y rester tout le restant de sa vie pour s’adonner dans le silence et la concentration à la prière et la méditation. Quand ses vêtements qu’il portait commencèrent à se salir, il descendit de la montagne et se rendit au village le plus proche et demanda d’autres habits. On lui donna une chemise et un pantalon. Le saint homme revint à la montagne. Il continua à s’adonner à ses occupations spirituelles. Pour survivre, il mangeait des plantes et des fruits sauvages et buvait l’eau de source. Un jour, il s’était rendu compte qu’un rat rongeait ses vêtements qu’il étalait à sécher au soleil. Il descendit de nouveau au village en quête d’un chat pour attraper le rongeur. Les villageois qui le respectaient lui donnèrent un chat. Une semaine plus tard, le chat faillit mourir car il ne trouva rien à manger. L’homme pieux descendit de nouveau au village et demanda du lait pour son chat. Ce dernier ne tarda pas à épuiser le pot de lait offert par les villageois. Cette fois, il descendit au village et demanda qu’on lui prête une vache. Les villageois qui le vénéraient ne pouvaient rien lui refuser. Grâce au lait de vache, le chat et son maitre resplendissaient de beauté et de santé. Une jeune femme qui cherchait son mouton égaré dans la montagne rencontra par hasard le saint homme. Dès qu’elle le vit, elle tomba amoureuse de lui. Ils se marièrent dans la montagne.
Avec le temps, le saint homme se retrouve avec deux enfants, trois vaches et un verger d’arbres fruitiers. Son temple est visité par des milliers de personnes qui viennent en pèlerinage pour prier, méditer et implorer la bénédiction du bon Dieu et du saint homme. »

Un texte de Paulo Coelho adapté par Hammar Boussad

Rédaction

L'auteur Rédaction