Fermer
Locales

Pour dénoncer les bavures militaires Les habitants du village de Mehaga organisent une marche à Bouzeguène

    24232131_10208503396822123_4427862096063444075_n

    Les habitants du village organisent, aujourd’hui, à Bouzeguène, une marche “de deuil” pacifique pour dénoncer ce qu’ils qualifient de “bavures militaires”. Pour rappel, le jeune Saïd Boubekki, dit Kaci Saïd, a été tué par erreur, le 29 novembre dernier, par des militaires qui étaient en embuscade au cœur de la forêt d’Akfadou. Saïd Boubekki, qui travaillait à l’hôpital de Tizi Ouzou, se rendait durant son temps libre dans cette forêt proche du village pour s’enquérir de la situation de ses bovins. Ce drame a plongé dans la consternation toute la région. Cette bavure n’est pas la première du genre. Tout le monde se rappelle de Dghaïmi Lounis, le chef des GLD (goupes de légitime défense), tué accidentellement en 2009.

    RN-source de l’article

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction