Fermer
ActualitéBouzeguene

Projet de transfert des eaux de Tichy-Haf vers Bouzeguène (Tizi Ouzou) La coordination des villages s’impatiente

    d-la-coordination-des-villages-simpatiente-9fa4b

    Exaspérée par l’énorme retard enregistré dans la concrétisation du projet de transfert des eaux du barrage Tichy-Haf vers leur localité, la coordination des comités des villages de Bouzeguène vient de monter au créneau pour demander aux autorités d’assumer leur entière responsabilité quant aux conséquences qui pourraient découler de l’insoutenable cauchemar que subit et endure la population locale. 

    “La coordination des comités des villages de Bouzeguène exige des pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités pour parachever ce projet qui a cumulé plusieurs années de retard, prolongeant ainsi l’insoutenable cauchemar que subit et endure notre population”, lit-on dans une déclaration rendue publique ce week-end par cette coordination qui regroupe la majorité des villages de cette région qui, faut-il le souligner, compte parmi les régions de la wilaya de Tizi Ouzou les plus touchées par le stress hydrique.

    Tout en insistant sur l’impérieuse nécessité de voir ce projet achevé, ladite coordination prévient d’emblée qu’elle n’accepte aucune remise en cause de l’intégrité du projet aussi bien dans sa globalité que dans ses ouvrages et composants.

    Dans le même document, la coordination des villages de Bouzeguène lance également un ultimatum aux entreprises réalisatrices pour achever les travaux dans les délais requis. “À défaut, la coordination s’estime en droit d’engager les actions radicales de protestation qu’elle jugera utiles tant cette situation n’a que trop duré”, menace-t-elle, non sans réitérer, par la même occasion, son opposition à toute remise en cause du détournement de la station de pompage dénommée SP4 qui est destinée, affirme la coordination, exclusivement au pompage de l’eau de Tichy-Haf au profit de la région de Bouzeguène.

    “Soustraire cette station de pompage (SP4) au projet d’alimentation de notre commune entraînera un retard considérable et inacceptable pour nous, et la garantie reçue des pouvoirs publics de nous alimenter en eau potable dès cet été doit être respectée et leurs promesses tenues”, rappelle-t-elle en ce sens, avant de réaffirmer sa ferme détermination à faire aboutir ce projet dans les délais prévus. 

    Il y a lieu de rappeler que ce projet de transfert des eaux du barrage de Tichy-Haf (wilaya de Béjaïa) a été lancé début 2018 pour un délai de mise en service fixé à la fin de la même année, avait promis le ministre des Ressources en eau de l’époque.

    Une promesse qui s’est révélée n’être qu’un leurre tant les travaux demeurent toujours inachevés plus de trois longues années plus tard. Aujourd’hui, bien qu’en raison de la faible pluviométrie enregistrée durant cette saison hivernale, le barrage en question ne disposerait pas de réserve nécessaire pour pouvoir alimenter cette région, la population de Bouzeguène en fait une question de principe de voir ce projet achevé car, à ses yeux, il pourra toujours servir pour les années à venir.

    À travers son document, la coordination des villages de Bouzeguène a relevé qu’en plus de la défaillance des entreprises réalisatrices de ce projet, il y a aussi le problème des oppositions et autres blocages survenus au niveau des ouvrages de refoulement, situés à Ouzellaguen.

    Aussi, elle a lancé un appel fraternel au dialogue et à tenir une réunion regroupant les représentants des deux localités avec la présence de sages afin de trouver une issue au problème et mettre un terme à toutes les tentatives de manipulations pour éviter toute altération des relations traditionnellement solidaires et fraternelles entre les populations des deux régions.

    Samir LESLOUS-liberte-algerie

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction