Fermer
Actualité

Sit-in et marche des journalistes à Tizi Ouzou

IMG_3065

Succédant à la forte mobilisation populaire contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième (5eme) mandat successif, des dizaines de journalistes de la presse écrite, Radio,  et télévision, ont manifesté, ce samedi, 9 mars,  à Tizi Ouzou. Toute la corporation  s’est donné rendez-vous, à 11 heures, devant le mémorial baptisé « Place de la Liberté de la presse » (en hommage aux journalistes assassinés durant la décennie noire), située à proximité de l’agence « CNEP », au centre ville de Tizi Ouzou. Outre les journalistes, on a remarqué également la présence de beaucoup de membres de la société civile, des étudiants, des avocats, des enseignants, des élus APW de Tizi Ouzou, M. Hami Rachid, M. Tansaout, Mlle Chemoul Taous, du sénateur Hocine Haroun, de Samy Ould Ali (CNES de T.O), de Hakim Saheb et de Aïssa Rahmoun (L.A des Droits de l’homme)…etc.

A cet effet, un sit-in a été observé par la corporation en exhibant des pancartes  qui mettent en évidences les différents slogans dénonçant, « le mépris et la répression » du pouvoir.

Plusieurs journalistes, à l’image de Samir Leslous (Liberté), Omar Zeghni, (Radio T.O), Mohamed Haouchine (Liberté et Radio Ch. III), Haddoum Kamela (Dépêche de Kabylie) ont pris la parole pour dénoncer l’inquisition, la censure, les menaces, les arrestations et emprisonnements arbitraires. Tous, ont par ailleurs affirmé leur soutien aux manifestants et ont vigoureusement dénoncé le cinquième mandat de Bouteflika.

Prenant la direction du rond-point du quartier des genêts, à proximité de la maison de la culture, les marcheurs, brandissant une immense banderole sur laquelle on pouvait lire : « Non au 5eme mandat de la honte, 20 ans barakat », ont continué à scander : « Sahafa Horra dimocratia », « Libérez la presse », « Journaliste s’engage, pourvoir dégage », « A bas la répression», « Y’en a marre de ce pouvoir », « Système dégage »…etc.

Le rassemblement terminé, les journalistes se sont ensuite dispersés dans le calme.

KAMEL KACI

 

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction