Fermer

Marseille- Soyons 13 EGAUX !

no thumb
 Nous avons souhaité rendre hommage à une cause solidaire d’envergure et à son bien fondé dans l’environnement actuel en mettant en avant Hasna sai du village Taourirt, une jeune femme de Cœur engagée dans une cause noble à vocation citoyenne . Cette Jeune femme de conviction, déterminée, fait partie d’un collectif dynamique sur Marseille ”13 egaux” une association au service des naufragés de la vie, voici l’excellent article publié par mon éminent collègue Ahmed Nadjar de “med-in-marseille.info” et consacré à ce projet à Marseille.
11227058_951472951571940_8854063297928294357_n

Vendredi 17 aout 2015, devant la gare Saint-Charles, à l’occasion de la fête de l’Aid El Seghir, l’association “13 EGAUX” offrait un repas aux plus démunis comme elle le fait tout au long de l’année et parce qu’elle tieng à ce que les laissers pour comptes puissent fêter toutes les fêtes : Noël, Pâques et autres jours feriés réublicains. Bref on peut oser dire qu’ils sont vraiment 13 EGAUX devant dieu (quelle que soit la religion) et la république. En plus des sans abris “classiques” qui échouent près des gares à cause des fléaux drogue, alcool et chômage, Marseille, “porte des Suds”, draine en ce moment des réfugiés venus d’Afrique, de Syrie et même de Grèce. L’occasion de saluer une belle initiative au bénéfice de ces naufragés de la vie qui viennent de Provence ou de l’autre bout de monde.

Leurs convives étaient des précaires, les laissés pour compte de la vie : victimes de la drogue, de l’alcool, des expulsions, du chômage sans fin et des nouveaux venus sur le radeau de la Méduse marseillais en provenance des pays en guerre de la planète. Le premier régional de l’étape rencontré fut Omar, poète de l’exil, fils de kabylie et ressortissant algérien amoureux de sa ville accompagné d’un petit rom hellène et de sa maman. Puis se présentèrent ceux que personnes ne veut voir, les sans statistiques fixes débarqués des bateaux des croisières de la honte qui remontent parfois sans chaussures décentes la botte italienne, ses occupants de rochers de Vintimille que les médias stigmatisent comme les avant-gardes des invasions à venir qui se préparent dans les ports libyens là où notre monde civilisé laissent s’entasser les damnés en partance pour le non-paradis européen.

Ce repas c’était un peu la cene sans Jésus mais préparé par des apôtres de paix profondément humain qui partageant le pain et le couscous ont su se débarrasser de toute considération religieuse et politique pour n’être que des passeurs d’espérances et de nourritures terrestres.

Les bénévoles de 13 Egaux, association fondée par Najette Maghni appellé Nanou, éducatrice, secondée par Hasna Sai, vice-présidente, aide-soignante et de tant d’anonymes au grand coeur comme Nedra puéricultrice, Fabienne, Ted, Salah, préparateur de commandes, Tania, Norah enseignante et femme de Mehdi alias Dr Barbouz qui réalisent des tee-shirts à son effigie vendus comme source de revenus pour leurs actions.

Cette association appartient à une nouvelle vague de structures nées de l’informel, mues par l’envie d’une aide directe à son prochain dans le besoin ou s’investissent des enfants de l’immigration, des français de souche plus classique et toutes les bonnes volontés qui veulent agir en marge des institutions pour occuper le terrain que l’éducation dite populaire a déserté.
13egaux_equipe-aa5b3
Ils ont commencé par la maraude pour finir dans la mise en place de rendez-vous caritatifs en centre ville, devant la gare (côté fac), le mercredi, le dimanche et les jours fériés pour remplir les agendas et les ventres de ceux qui ne comptent plus leurs heures d’errance et de misère. L’occasion aussi de plaisanter, de rire, sachant que ce monde hétéroclite, draine parfois des éméchés que Nanou, rodée par son expérience professionnelle passée auprès des publics les plus difficiles sait calmer par quelques paroles apaisantes, histoire de ne pas gâcher la fête.

Med in Marseille suivra le fil presque cassant de leur histoire quelques temps pour vous donner des nouvelles de ce nouveau monde que personne ne veut vraiment découvrir.

med-in-marseille.info-Ahmed-Nadjar

 

Rédaction

L'auteur Rédaction