Fermer
db7ad5566f92d7cdca17006657573e1a_M

TIZI-OUZOU – De jeunes talents de la chanson amazighe, lauréats de concours et de festivals de la chanson, ont fait vibrer samedi, l’âme des mélomanes présents à la maison de la culture Mouloud Mammeri, à l’occasion du spectacle musical “Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe”.

Les voix fraiches, puissantes et limpides de Fella Bellali, Aziz Rezgui, Zahwa Mahour, Amroune Achour et Rezki Ouali, qui se sont produits sur la scène de la salle des spectacles, ont charmé le public qui les a fortement applaudit en guise d’encouragement.

“Il y a de la relève”, a lancé Hayet une jeune enseignante, appuyée par un autre spectateur qui a souligné qu’avec des talent et des compétences pareils, des jeunes qui ont de belles voix, et qui font de la chanson à texte, la chanson amazighe se porte bien”, a-t-il considéré.

Ce spectacle organisé par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) en collaboration avec la direction locale de la culture, a été ouvert par une belle et harmonieuse composition d’extraits de chansons de grandes figures de la chanson amazighe disparus, dont Djamila, Cherif Kheddam, Brahim Izri et Taleb Rabah exécutée par l’orchestre qui a accompagné les jeunes talents. Une manière de rendre hommage à ces grands artistes décédés.

Le spectacle de ce samedi a été inauguré par l’artiste montante à la voix porteuse et suave, Fella Bellali, qui a interprété une chanson de Djamila “A yaghilas” et une des chansons “A yemma”. Aziz Rezgui a interprété, quant à lui,  “Tilawin” de Cherif Kheddam et “Arjuyi” de Samy El Djazairi. Tandis que Zahoua Mahour a choisis “Amer Ahssigh” de Djamila et “Sigh el Mesvah” de Nouara. Amroune achour a chanté “Adyili rebbi dh’emmi” de Taleb Rabah et “Slaavits ayavahri” de Matoub Lounes, alors que Rezki Ouali a opté;  pour “Sligh i Yemma” de Cherif Kheddam et “Imdanene” (une de ces chansons).

Le spectacle a été clôturé en beauté par ses jeunes artistes qui ont interprété ensemble la chanson “Amer Ahsigh” de Djamila, devant un public charmé qui les a gratifié d’un standing ovation en guise de remerciement et d’encouragement.

L’événement “Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe” se poursuivra demain avec au programme Mokrane Radji, Sihem Stiti, Bilal Mohri, Nassima Ait Ammi, et Sylia Ould Mohand.

Lunid dernier jours de cette manifestation dédié exclusivement aux jeunes, le spectacle sera animé par Malik Kezoui, Sarah Mahiou, Lounes Chelili, Hamza Zabot et Yasmine Taleb.

Rencontré en marge du spectacle Ouali Rezki a salué cette initiative de l’AARC qui a permis aux jeunes artistes qui s’étaient rencontrés lors des différents concours de se retrouver et de vivre et partager une nouvelles expérience.

Ce jeune artiste (chanteur et comédien) de Larbaa n’Ath Irathen, lauréat de Alhan wa chabab et du Festival de la chanson chaabi en hommage à Kamel Messaoudi (France), a appelé à la préservation de la chanson d’expression amazighe par les artistes qui doivent produire dans cette langue et par le public qui va lui donner de la valeur par l’intérêt qu’il lui portera.

De son côté Fella Bellali de Tizi-Ouzou, arrivée 4ème à la demis finale de Alhan wa Chabab, a observé que cette initiative de l’AARC est un encouragement pour les jeunes talents et aussi une occasion pour rendre hommage aux grandes figures de la chanson amazighe qui ont légué aux jeunes un riche patrimoine musical.

aps

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction