Fermer
Actualité

Tous les rêves sont permis en 2018/2968

    22780443_1926413450944817_9186651475319709047_n

    La période des turbulences, des cauchemars et des vaches maigres est désormais finie pour Muhend Asirem. Dans le cimetière de l’oubli, il a enterré toutes ses angoisses, ses appréhensions, son pessimisme, sa mélancolie…Il a enterré aussi avec eux Muhend Ameghbun, sans pleurs et sans regrets avec son passé décomposé.

    Grâce aux mots magiques et sincères de quelques rares amis, fideles et attentionnés, il a chassé les idées noires et suicidaires. Il a retrouvé comme par miracle la joie de vivre, d’aimer, de rêver et d’écrire. Maintenant, il croit dur comme fer que tous ses rêves se réaliseront en 2018.

    Il est crée comme ça par les anges Muhend. Il ne connait pas les demi-mesures. Il est capable de passer d’une extrême à l’autre sans aucune transition. Hier, il était malheureux comme un chien battu qui errait dans la non-vie sans joie, sans but, ni espoir. Il était amorphe, triste et inerte. En un mot « d’ameghbun ». Aujourd’hui, il est fort, courageux, optimiste, dynamique et enthousiaste. Il veut réaliser tous ses rêves et le plus rapidement possible. Yughal d Muhend Asirem.

    Le premier projet qui lui tient à cœur est de se marier avec la femme qu’il a rencontrée dans ses rêves. Dés son apparition, il a eu le coup de foudre pour elle. Il est tombé follement amoureux. Au matin, désespéré, il croyait ne plus jamais la revoir. Mais, quant il s’est connecté sur Face book, il l’a retrouvée en train de l’attendre. Elle était accueillante, polie, aimable et gentille. –« Mon Dieu qu’elle était belle ! On dirait un arc-en-ciel ! », dit Muhend Asirem dans son poème avec un soupir débordant d’espoir et admiration.

    Le deuxième projet qui lui tient à cœur est la publication en Algérie de ses quatre livres pour que les lecteurs du « Bouzeguenr Post » puissent lire sur un livre les aventures de Muhend Ameghbun et Muhend Asirem. Et puisque tous les rêves sont permis en 2968, il espère que les extra-terrestres viendront de la planète Mars pour acheter ses livres dédicacés.

    Son troisième projet est de planter dix oliviers dans son champ situé à « Ires ». Il espère que les bergers qui préfèrent bavarder au lieu de surveiller leurs troupeaux d’animaux domestiques, seront pour une fois vigilants afin de permettre à ses arbustes de se développer harmonieusement pour produire beaucoup d’huile d’olive…

    Par Hammar Boussad.

     

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction