Fermer
Actualité

Un doctorat de hautes études pour Thamila Kessaï

IMG_4047[1]

Thamila Kessaï, du village Houra dans la commune de Bouzeguène, a brillé lors de la présentation de sa soutenance, le mercredi 13 novembre 2019, à la faculté des sciences de l’information et de la communication de Ben Aknoun (Alger). Elle a décroché avec brio sa thèse de doctorat intitulée : « L’identité culturelle amazighe à travers le théâtre algérien ».
Thamila Kessaï est sur les cimes avec un cursus auréolé de diplômes. Un baccalauréat, en 2006, avec mention « très bien », une licence, deux masters, un magister avant de parachever son parcours de hautes études par un Doctorat en sciences de l’information et de la communication .

En effet, mercredi dernier, 13 novembre 2019, à l’amphithéâtre de l’université des sciences de l’information et de la communication de Ben Aknoun, Thamila Kessaï, a brillé de mille feux devant un jury émerveillé par la qualité de la présentation et par un gros travail de recherche sur un sujet relativement « compliqué », de l’avis même des membres du jury.

Thamila a transcendé son handicap en résumant, en 15 minutes, son volumineux mémoire de plus de 600 pages. Concernant le thème de sa thèse, elle a choisi la pièce théâtrale déclamée en tamazight, « Ahitus, le forgerons de Qalus», de Nordine Aït Slimane à laquelle elle assisté lors de sa présentation, au village Ihitoussène, à l’occasion de la troisième édition de la fête de la forge. Le sujet a été présenté avec une démarche pluridisciplinaire mêlant des approches sémiologiques et anthropologiques. Ce choix s’est imposé naturellement en tentant de définir les concepts identitaires et culturels amazighs dans le théâtre.
Le jury est composé du Dr Sefouan Aissam Lahcini, (Président), du Docteur Harat Samir, du Dr Nabila Boukhebza, du Dr Malika Haroun et du Dr Saïda Azouz (Membres du jury).

KAMEL KACI

Mots clés : Une
Rédaction

L'auteur Rédaction