Fermer
Culture loisirs

[vidéo]61e anniversaire, ce 16 décembre, de la naissance de «la voix de l’Algérie, combattante» : la guerre des ondes, l’autre front de la lutte de libération

    thumb_3

    Durant la guerre de libération nationale, quand des hommes armés uniquement de leurs convictions et de moyens militaires rudimentaires affrontaient l’une des plus grandes puissances coloniales, la communication constituait un enjeu de taille. «La voix de l’Algérie combattante» va servir de relais politique et de support efficace pour le combat du peuple Algérien pour sa libération du joug colonial.

    En plus de la direction politique et de son bras armé, l’ALN (Armée de libération nationale), la lutte avait, amplement, besoin d’un canal de communication pour transmettre l’information, haranguer les Moudjahidines et surtout contrer la propagande mensongère et calomnieuse de l’adversaire.

    Un média lourd pour contrer la propagande du colonisateur
    Le lancement de bulletins d’information suivi par la création du  journal El Moudjahid, en mars 1956,  avait permis de cimenter les réseaux du Front de libération nationale, mais la direction relevait  les limites de cet organe de presse écrite qu’elle considérait qu’il n’était qu’à la portée de poignée de lettrés. Pour s’adresser au peuple, il fallait donc user d’un moyen plus accessible aux Algériens. C’est ainsi que fut créée la radio dont le but était de faire pénétrer la voix de la révolution dans les foyers et de  mener la «guerre des ondes» pour contrecarrer la propagande de l’occupant.

    Face au manque de moyens, la direction du FLN va recourir, dans un premier temps, aux radios des pays qui apportaient leur soutien à la cause algérienne. Il s’agit particulièrement de la radio Egyptienne «Sawt Al Arab» et de la radio Tunisienne qui avaient consacré des émissions pour traiter la situation de l’Algérie en guerre.

    Naissance de la «voix de l’Algérie combattante»
    Le 16 décembre 1956, des Algériens jusqu’alors branchés sur la Radio, étaient surpris d’entendre cette nouvelle station annonçant : «Ici la Radio de l’Algérie libre et combattante, la voix du Front de libération s’adresse à vous, du cœur de l’Algérie…». Ainsi naissait la Radio du FLN, portant la «Voix de l’Algérie combattante».

    Cette Radio mobile émettant à partir de la frontière Ouest du pays diffusait des informations sur les combats victorieux menés par les Moudjahidine, des chants patriotiques et des émissions politiques destinéEs à conscientiser le peuple et à lui redonner la force de croire en lui-même.

    De glorieux Moudjahidine ont choisi les ondes pour contribuer au combat libérateur du pays. La tâche n’était pas aisée, d’autant que ces animateurs et techniciens subissaient les contraintes de la clandestinité, étant parfois la cible de bombardements de l’armée coloniale.

    “La voix de l’Algérie combattante”, les ondes de la victoire  
    Cette année nous célébrons le 61ème anniversaire de la création de la radio secrète, «la voix de l’Algérie combattant», pour rendre, particulièrement, hommage aux Moudjahidine des ondes qui ont dédié leur vie pour la cause nationale.

    Aujourd’hui nous pouvons l’affirmer qu’en dépit de la répression et des tentatives de brouillage, La voix de l’Algérie a réussi, dans la clandestinité, à jouer un rôle prépondérant dans la mobilisation du peuple algérien. Cette voix parvenait aux Algériens où qu’ils fussent, renforçant ainsi, leur détermination, leur foi en leur révolution et les incitant à poursuivre leur marche sur le chemin ardu, celui de la victoire.

     

    Merci de partager si vous aimez!
    Mots clés : Une
      Rédaction

      L'auteur Rédaction