Fermer

YOUNSI LAHLOU DE BOSTON EN VACANCES A HOURA

    no thumb
    Lahlou de Houra est résidant permanent depuis 2012 à BOSTON aux USA après avoir séjourné en ANGLETERRE . Il a eu un coup de cœur pour le Nouveau Monde qui l’attire par ses défis et ses ambitions . « Là-bas, ils ont une vision de la vie différente de la nôtre et des autres cultures » argumente-t-il en mettant en avant ce défi permanent qui habite les habitants de ce pays dont la philosophie est de celle qui part toujours en quête du meilleur, du plus haut et du plus fort. Comme habités par l’Esprit olympique.
    Dans son ascension du monde, Lahlou n’oublie pas son pays et sa régions natales qu’il dit revisiter chaque matin avec un pincement au cœur grâce à ………Le Bouzeguene Poste, son blog de toujours qu’il consulte chaque matin au réveil pour s’enquérir des nouvelles de Tamurth : « une photo, un visage ou un paysage vus le matin me chargent d’une énergie et d’une force qui me permettent d’entamer la journée avec bonheur » lance-t-il les yeux embués.

    Le temps d’une photo prise près du pont et nous voilà dans le bureau local de la Presse. Là, Lahlou continue à parler longuement de votre site et à en faire des éloges royaux. Nous le priâmes au contraire de nous faire des remarques à même de le rendre plus performant et conforme aux désirs de ses lecteurs. « Désolé, je ne trouve aucune faille » dit-il en scrutant le plafond de la petite salle.

    Puis d’enchaîner en fouillant dans ses poches « je suis prêt à apporter mon aide financière pour améliorer votre site! ». On lui renchérit que nous sommes très largement payés en retour par vos sourires et la satisfaction que nous avons de contribuer à votre bonheur en nous lisant. Chapitre clos sur ce thème de contribution financière qui n’est pas la marque de fabrique de la Maison dont les préoccupations sont d’ordre éminemment humain.
    Lahlou continue de dire qu’il savoure textes, photos et vidéos qui le replongent aux sources de la vie de la région et lui font vivre des événements comme s’il y était. Il se remémore avoir appris la mort de l’un de ses amis et pleuré à chaudes larmes sa disparition, comme il se réjouit de certains événements comme la fête du burnous organisée par son village.
    Lahlou , licencié en français travaille dans le réseautage. C’est quoi le réseautage ? Il nous en explique brièvement le principe et nous trouvons audacieux cette heureuse reconversion pour un jeune qui n’a pas fait d’informatique.

    Lahlou dont les vacances se terminent après l’Aïd, salue enfin son ami Abderrahmane d’Azeffoun, sa seule connaissance là bas pour le moment .
    Salem Hammoum

    Merci de partager si vous aimez!
      Rédaction

      L'auteur Rédaction